Il n'a pas fallu longtemps à la zone de Police Mons Quévy pour réagir à l'annonce de la ministre de l'intérieur, Annemie Turtelboom (Open VLD), qui demandait aux services de police d'être actifs sur le réseau Twitter afin d'améliorer la communication avec les citoyens et rendre la police plus accessible.

Twitter est un outil de choix pour illustrer l’adage "la police est votre amie". Le support peut faire baisser le seuil à franchir avant de se tourner vers la police. En plus, Twitter peut être pour la police un moyen de fournir de l’information explique-t-elle.

La zone de Police Mons Quévy, déjà active sur le Web, fait donc figure de précurseur et propose sur son compte Twitter une foule d'informations : les emplacements des radars, des informations sur la circulation routière, des communiqués de presse, des conseils de prévention, des articles de presse publiés par d'autres médias relatifs à prévention et la sécurité...

Quant aux propriétaires de Smartphones, en employant l’application Twitter, ils pourront recevoir tous les matins les informations (dont la position des radars) sur leur GSM... Une sage précaution pour ceux qui ont le pied lourd...