Creation site InternetInternet simple pour tous

Internet facile pour tous !

Fil RSS

Visitez notre site

mercredi 27 juin 2012

Ludy : business clubs addict

S'il existe une addiction aux business clubs, Ludy MANSART doit incontestablement en être atteint. Telle est la manière dont, en tout cas, il est présenté dans un article de B2Hainaut n°17...

Lire la suite

mardi 26 juin 2012

Mise en ligne du site Internet de Culturallia 2015

CULTURALLIA 2015 est Forum international B2B qui se tiendra du 14 au 16 octobre 2015 inclus, dans le cadre de Mons 2015. CULTUR@LLIA 2015 sera une déclinaison de FUTURALLIA axée sur les domaines de la culture et des TIC.

Lire la suite

vendredi 1 juin 2012

Amélioration du système de paiements de Google Adsense

Google AdSense est un système de publicités géré par Google qui permet d'insérer des annonces publicitaires sur un site ou un blog en échange d'une rémunération calculée eu clic.

Lire la suite

jeudi 8 mars 2012

Futurallia Lille 2012 : Vous devez y être !

Mardi, au Point Centre à Gosselies, l'Awex organisait un séminaire (dont Philippe a déjà parlé) sur le thème de : La France, premier marché naturel des exportateurs wallons : les clés de la réussite !

Lire la suite

jeudi 2 février 2012

Grande première des Business Clubs hainuyers

Dans son numéro 15, de décembre 2011, Hainaut Développement a publié un article consacré à la réunion de 3 business clubs de la province sous l'impulsion d'Acheco, Clair-Office et Easy-Concept, lors de leurs anniversaires

Lire la suite

mardi 13 décembre 2011

Une plateforme pour apprendre les langues gratuitement

Le Gouvernement Wallon a dans ses projets d'offrir à ses résidents la possibilité d'apprendre ou d'améliorer ses connaissances en langue. Et cela, gratuitement !

Lire la suite

mardi 29 novembre 2011

Le commerce électronique va profiter des fêtes de Noël

Dures périodes pour les portefeuilles, , ces périodes de fêtes sur lesquelles planent l'ombre de la crise économique...L'e-commerce pourrait bien en profiter pour décoller !

Lire la suite

lundi 31 octobre 2011

Le compte à vue le moins cher

Test-Achat, avec le soutien du SPF Economie, propose un module permettant de déterminer, selon vos habitudes, les comptes à vue belges les moins chers pour vous...

Lire la suite

vendredi 30 septembre 2011

Employés et réseaux sociaux : soyez clair !

En complément à l'article publié avant-hier concernant la limitation des accès aux réseaux sociaux dans les entreprises en Belgique, un complément d'information est apporté par Securex.

Lire la suite

mercredi 8 juin 2011

Avocats, médecins et notaires peuvent démarcher leurs clients.

Cette décision repose sur un arrêt de la Cour de Justice de l’Union européenne rendu le 5 avril 2011, qui a stipulé très clairement que les professions dites "réglementées" pouvaient désormais démarcher des clients potentiels mettant fin à toute interdiction de pratiques commerciales habituelles pour toutes les autres professions.

Les professions concernées par cette décision sont les suivantes : architectes, avocats, comptables et experts-comptables, juristes, huissiers, médecins, notaires, pharmaciens, réviseurs d’entreprise et autres professions libérales.

Il y a fort à parier que chacune de ces professions devra rapidement mettre son code de déontologie à jour pour coller à la décision de l'Europe.

Nous invitons donc toutes les professions concernées par cette décision à penser réellement à se faire un bon site Internet qui reste un vecteur de communication très puissant.

mardi 5 avril 2011

Les bons plans pour faire son plein

Lorsqu'on fait le plein, ce n'est un secret pour personne, les prix perpétuellement en hausse font mal au portefeuille.

Alors, tous les trucs sont bons pour dégoter les pompes proposant le précieux carburant à des prix intéressants.

Le site carbu.be est une manne de renseignements précieux. Vous pourrez y découvrir les promotions, prix et services pratiqués dans les stations-service de la zone dans laquelle vous habitez ou que vous traversez et ce pour la Belgique, la France et le Luxembourg. Le classement peut se faire sur les prix pratiqués ou sur le nombre de services proposés à la clientèle.

En tant que consommateur, vous pouvez aider le site à garder ses fichiers à jour en communiquant les prix de stations non répertoriées ou en corrigeant une éventuelle erreur.

Un petit plus intéressant : le site propose de vous avertir des changements de prix officiels afin d'attendre la baisse ou d'anticiper la hausse. Quant aux professionnels du secteur, ils disposent d'un accès au site grâce auquel ils peuvent mettre leur tarif en avant.

vendredi 4 mars 2011

Volkswagen Touareg 2.5 TDi à vendre

Mon véhicule étant amorti, je le propose à la vente.

En voici la description :

Volkswagen Touareg 2.5 TDi à vendre
  • Immatriculation : avril 2007 – 1er propriétaire
  • Kilométrage : 135 000 Km
  • Couleur : Gris Offroad métal
  • Boîte : manuelle 6 vitesses - boîte courte avec différentiel
  • Puissance :
    • 120 kW / 163 CH
    • 13 cv fiscaux
  • Cylindrée : 2460 cc
  • Intérieur :
    • Finition Exécutive
    • cuir gris
    • siège avant chauffants
    • GPS couleur avec DVD Europe
    • Chargeur 6 CD dans le coffre
    • Régulateur de vitesse
    • Volant cuir multifonctions
    • Equipement GSM mains libres Parrot via Bluetooth
  • Options complémentaires :
    • Attache remorque amovible (mais jamais placée ni tracté)
    • Pneu de secours
    • Transpondeur et alarme VV3 de série
    • Détecteurs avants et arrières
    • Module chrome
    • Fermeture électrique du coffre
    • Carnet d’entretien concession VW

mardi 7 décembre 2010

Le buzz de Cantona inquiète les banques

Le 8 octobre dernier, Eric Cantona invite les Français à retirer leur argent de leur banque le 7 décembre afin de faire s'écrouler le système.

Il ne faut que quelques heures pour que cette vidéo soit relayée par YouTube et Facebook.

Cet appel rencontre un grand succès auprès du public et fait craindre le pire aux financiers. Il est même taxé d'irresponsable et dangereux. En effet, les banques expliquent que des retraits massifs pourraient mettre l'ensemble du système financier à mal. Des spécialistes confirment que ce serait un moyen efficace de faire sauter le système car les banques ne conservent pas tout cet argent dans leurs coffres. S'il est déposé par les uns, il est emprunté par d'autres. Si les banques venaient une nouvelle fois à flancher, ce serait l'économie, les entreprises et les emplois qui pourraient les suivre dans leur chute.

Nous saurons aujourd'hui si cet appel à la révolution par les banques sera réellement suivi...

mercredi 29 septembre 2010

Première édition des Business Days en terre namuroise

Plus que deux semaines avant la première édition des Business Days en terre namuroise… !

Au programme de cette journée du 14 octobre à Namur expo :

  • un forum de networking professionnel
  • 800 rendez-vous d'affaires personnalisés
  • un village d'exposants avec des entreprises venant de Wallonie, Bruxelles et du Grand-Duché du Luxembourg
  • des contacts B2B fructueux
  • l'opportunité de rencontrer une centaine de décideurs d'affaires en une journée
  • des moments conviviaux pour développer votre networking

Si vous souhaitez vous inscrire aux business meetings, il vous en coûtera seulement 200 € HTVA.

La clôture des inscriptions est fixée au 08/10/10. Par le passé, nous avons déjà eu l'occasion de participer à ce type d'événement et le retour sur investissement fut chaque fois positif. Nous y serons donc bien entendu présents !

Vous désirez découvrir le salon en tant que visiteur ? Pré-inscrivez-vous en ligne et recevez gratuitement votre badge visiteur.

jeudi 11 mars 2010

Générer une communication structurée

Une communication structurée comporte 12 positions numériques : 10 positions significatives et 2 positions de contrôle (les deux dernières). Elle est divisée en 3 séquences séparées par des slash : 123/1234/12345

Comme pour l'algorithme de vérification des codes bancaires belges, les 2 chiffres de contrôle se basent sur le principe du modulo 97 des 10 premiers chiffres, le résultat de l'opération donnant les deux derniers chiffres.

Voici comment procéder pour trouver ces deux chiffres. Imaginons que les dix premiers chiffres soient les suivants : 1013274810

  1. Divisons ce nombre par 97. On obtient un nombre dont on ne garde que la partie entière, avant la virgule : 10446132
  2. Multiplions ce résultat par 97 : 1013274804
  3. Soustrayons enfin ce nombre du nombre de départ 1013274810-1013274804.
  4. On obtient 6 qu'il suffit de coder sur deux positions, soit 06

Si vous souhaitez automatiser cette opération dans Excel, il suffit de placer cette opération dans la cellule ou vous souhaitez voir apparaître la réponse : =MOD(nombre;97). C'est quand même plus rapide !

jeudi 2 juillet 2009

60 % des internautes belges achètent en ligne

Une enquête réalisée début juin auprès de 1.000 Belges par le bureau d'étude iVOX, à la demande du site de petites annonces Kapaza a mis en lumière que 60% des internautes belges achètent parfois des articles en ligne (tous sites confondus : petites annonces, vente en ligne et vente aux enchères)

En Wallonie, ils sont 67% à réaliser des achats en ligne sur ce type de sites, contre 58% des Flamands.

Cela tend à prouver ce que ressentent les marchands en ligne : l'achat en ligne est mieux acceptés qu'auparavant.

La crise économique n'est pas étrangère à cet état de fait, notamment à cause de la recherche d'emploi effectuée par le biais des petites annonces. Ces mêmes sites sont également utilisés par les internautes pour effectuer des recherches (immobilier, véhicules, jeux, livres, etc.), mais aussi pour y vendre des articles. Ainsi, 68% des sondés ont déjà fait des recherches sur ces sites et la moitié y a déjà vendu des articles.

jeudi 7 mai 2009

Les 200 entreprises les plus performantes du Hainaut

Nous avons assisté hier à la remise des Gazelles 2009 récompensant 3 sociétés parmi les plus performantes du Hainaut.

Pour classer les Gazelles de chaque région, Trends procède à une segmentation avant de mesurer la croissance sur cinq ans.

  • Sont considérées comme «Petites Gazelles» les entreprises qui, pour l’année de départ de nos calculs, ont une marge brute inférieure à 1 million d’euros.
  • Sont considérées comme «Moyennes Gazelles» les entreprises qui, pour l’année de départ de nos calculs, ont un CA compris entre 1 et 10 millions d’euros.
  • Sont considérées comme «Grandes Gazelles» les entreprises qui, pour l’année de départ de nos calculs, ont un CA supérieur à 10 millions d’euros.

A tout seigneur, tout honneur, voici la liste des lauréats :

  • Petites entreprises : Défi+, (Société de services aux entreprises)
  • Moyennes entreprises : Dufour Transport & Manutention (Entreprise de transport et de manutention, comme son nom l'indique)
  • Grandes entreprises : Casterman Printing (Impression de catalogues, annuaires et bandes dessinées)

Lors de l'énoncé des résultats, nous avons eu l'agréable surprise de constater que plusieurs de nos clients faisaient partie de ces top sociétés :

  • Ceba Confort (Installation de sanitaires et de chauffage) : 16ème des moyennes entreprises
  • Detandt-Simon Ets. (Grossiste en conduits de cheminée et de ventilation) : 33ème des moyennes entreprises
  • CBD (Entreprise de construction) : 38ème des moyennes entreprises
  • Centre automobile (Concessionnaire Renault) : 14ème des grandes entreprises
  • Façozinc - Façometal (Fabrication de tuyaux et gouttières) : 39ème des grandes entreprises
  • Devergnies (Concessionnaire Citroën) : 64ème des grandes entreprises
  • Meura (Fabrication d'équipements pour brasseries) : 85ème des grandes entreprises

mercredi 6 mai 2009

Trends Gazelles 2009

Les hebdomadaires économiques et financiers Trends et Trends-Tendances ont créé le club Trends Gazelles afin de favoriser la multiplication des entreprises à croissance rapide et encourager ainsi l'esprit d'entreprise. En effet, ce type d'entreprises contribue indiscutablement au dynamisme économique d'une région, constitue de puissantes sources d'innovation et de création d'emplois.

Pour espérer pouvoir recevoir ce trophée, l'entreprise doit exister depuis au moins cinq ans, présenter un cash-flow positif et avoir créé au moins 20 postes de travail depuis sa création.

Dans chaque province, 200 entreprises ont été sélectionnées en fonction d'une demi douzaine de critères complémentaires. Les entreprises sélectionnées recevront ce soir un "Diplôme de Gazelle" au cours d'une cérémonie à laquelle nous participerons avec beaucoup de plaisir. En voici le programme :

18h00 : Cocktail
18h30 : Accueil par Monsieur François Goudaillez, Président de la CCI Hainaut et par le Président de la CCI Wallonie Picarde.
18h40 : Intervention de Wallonie Design asbl par Clio Brzakala, directrice de Wallonie Design asbl.
18h45 : Proclamation des Gazelles 2009 par Frédéric Mahoux, rédacteur en chef de Trends-Tendances.
20h00 : Cocktail dinatoire et découverte de l’exposition événement "Design inspiring virus for creative business", mise en place par Wallonie Design.

Trends n'est pas seule dans cette initiative. En effet, plusieurs grosses structures apportent leur collaboration à l'événement :


jeudi 30 avril 2009

Payer cash sur Internet

De nombreux clients potentiels de vente en ligne rechignent à laisser leurs données de cartes de crédit sur Internet.

La paysafecard est un nouveau moyen de paiement en ligne qui est aussi simple d'utilisation que l'argent liquide. Nous ne devez posséder ni compte, ni carte de crédit : la paysafecard est une carte prépayée grâce à laquelle vous pouvez payer sur Internet.

Vous avez le choix entre différentes paysafecards d’une valeur de 10, 25, 50 ou 100 euros. Ces montants relativement faibles limitent le risque de pertes financières si vous veniez à la perdre.

Sur votre paysafecard, vous trouverez un code PIN à 16 caractères. Vous donnez ce code à la boutique virtuelle (site Internet de vente en ligne) dans laquelle vous voulez acheter ou jouer. Et c’est tout, le paiement est effectué sans avoir à communiquer la moindre donnée personnelle ou coordonnée bancaire. En fonction du point de vente, la paysafecard vous est délivrée soit sous forme de carte publicitaire, soit sous forme de récépissé électronique. La forme de votre paysafecard n'a aucune influence sur son fonctionnement. Vous pouvez également choisir d'utiliser votre paysafecard pour payer en devises étrangères.

Comment payer avec la paysafecard ?

  1. Entrez simplement le code PIN à 16 caractères dans la fenêtre de paiement. Pour les sommes plus importantes, vous pouvez sans aucun problème combiner jusqu'à dix paysafecards en indiquant plusieurs codes PIN.
  2. Cliquez ensuite sur "Paiement", validez avec "OK" et le paiement est effectué.

Payer cash sur Internet

De nombreux clients potentiels de vente en ligne rechignent à laisser leurs données de cartes de crédit sur Internet.

La paysafecard est un nouveau moyen de paiement en ligne qui est aussi simple d'utilisation que l'argent liquide. Nous ne devez posséder ni compte, ni carte de crédit : la paysafecard est une carte prépayée grâce à laquelle vous pouvez payer sur Internet.

Vous avez le choix entre différentes paysafecards d’une valeur de 10, 25, 50 ou 100 euros. Ces montants relativement faibles limitent le risque de pertes financières si vous veniez à la perdre.

Sur votre paysafecard, vous trouverez un code PIN à 16 caractères. Vous donnez ce code à la boutique virtuelle (site Internet de vente en ligne) dans laquelle vous voulez acheter ou jouer. Et c’est tout, le paiement est effectué sans avoir à communiquer la moindre donnée personnelle ou coordonnée bancaire. En fonction du point de vente, la paysafecard vous est délivrée soit sous forme de carte publicitaire, soit sous forme de récépissé électronique. La forme de votre paysafecard n'a aucune influence sur son fonctionnement. Vous pouvez également choisir d'utiliser votre paysafecard pour payer en devises étrangères.

Comment payer avec la paysafecard ?

  1. Entrez simplement le code PIN à 16 caractères dans la fenêtre de paiement. Pour les sommes plus importantes, vous pouvez sans aucun problème combiner jusqu'à dix paysafecards en indiquant plusieurs codes PIN.
  2. Cliquez ensuite sur "Paiement", validez avec "OK" et le paiement est effectué.

mardi 14 avril 2009

Se lancer dans les achats en ligne

La vente en ligne est un secteur qui, en ces périodes un peu plus difficiles, a le vent en poupe. Les avantages de ce type de commerce sont indéniables pour le marchand :

  • Il économise certaines charges comme le loyer et les frais de fonctionnement traditionnels d'un vrai magasin
  • la zone de chalandise est étendue au niveau international
  • La population actuelle des internautes est jeune et a un bon pouvoir d'achat
  • Le marché est en croissance constante
  • Les systèmes de paiement sont bien sécurisés

L'acheteur, lui aussi, en tire des bénéfices appréciables :

  • Le magasin en ligne est ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7
  • Les ventes en lignes proposent de nombreux type d'articles, dont certains sont difficilement accessibles dans le commerce traditionnel
  • On n'est pas harcelé par des vendeurs
  • Un magasin bien conçu proposera des fiches bien détaillées de tous les produits proposés à la vente
  • Les coûts de gestions étant réduits, les produits sont vendus à des prix intéressants
  • Les produits accessibles depuis le catalogue sont en stock

Pourtant, certains clients ne se sont pas encore lancé dans l'aventure, souvent à cause d'un manque de connaissances sur le sujet.

A l'initiative du SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Infoshopping, un site didactique a été mis en ligne. Ce site a pour objectif de vous faire découvrir de manière ludique et conviviale les règles applicables au commerce électronique en Belgique. En tant que consommateur, ce site illustrera toutes les étapes de l'achat en ligne ainsi que vos droits et obligations à chacune d'elle.

Pour cela, plusieurs portes d'entrées sont proposées :

mercredi 28 janvier 2009

Economie wallonne et Internet

Ce matin, dans le journal de BelRTL de 08.00, le journaliste citait une enquête de l'AWT, l'Agence Wallonne des Télécommunications, indiquant que les PME wallonnes ne seraient pas assez intéressées par le Net. Seules 61 % des entreprises seraient présentes sur le Web. Et plus l'entreprise serait de petite taille, plus ce chiffre diminuerait pour arriver à 52 % lorsque la taille de la PME ne dépasse pas 10 personnes.

Cette situation est encore renforcée par le désintérêt que manifestent ces mêmes sociétés pour la vente sur Internet. Depuis 2004, seules 10 % des sociétés se sentent concernées par ce type de commerce. Pourtant, il y a un intérêt à vendre sur Internet car les consommateurs sont de plus en plus enclins à utiliser ce type de service. Ogone, la plateforme de paiement sécurisé la plus connue, et dont nous sommes d'ailleurs partenaire, a annoncé qu'en 2008, le montant des transactions qu'elle a opéré se monte à 590.000.000 d'euros (28 % de plus qu'en 2007).

mardi 20 janvier 2009

Un panier d'achats efficace

Si vous possédez un site proposant de la vente en ligne, vous êtes sûrement confronté à l'abandon de commande. Un sondage Paypal/Comscore d’avril 2008 en a dévoilé les raisons principales :

  1. Frais d'expédition trop chers : 43%
  2. Frais plus élevés qu'attendu : 36%
  3. Comparaison avec des sites concurrents : 27%
  4. Aucun moyen de contacter le support client : 16%
  5. Oubli du login / mot de passe : 14%.

Il est donc essentiel de proposer un panier d'achat ergonomique et très simple d'emploi. Puisque le panier d'achat a pour fonction de présenter la liste des produits en commande, il serait logique d'y trouver :

  • Le nom de chaque article
  • une photo
  • un lien vers la fiche descriptive complète du produit
  • le total

Au niveau ergonique, cette page doit également être la plus dépouillée possible et contenir des éléments engendrant la confiance :

  • absence de bannière publicitaire
  • possibilité de changer le nombre de produits (voire de mettre la quantité à 0) et, selon le produit, leur couleur, leur taille...
  • possibilité de modifier le panier d'achat sans devoir tout reprendre à zéror
  • affichage très clair des frais de port, sans frais complémentaires cachés (assurance, garanties diverses…),
  • affichage de tous les moyens de contact
  • proposer systématiquement un lien permettant de récupérer son mot de passe
  • afficher des mentions rassurantes du genre "satisfait ou remboursé", les procédures d'échange, des informations sur le paiement sécurisé
  • être transparent sur la disponibilité des articles si votre site propose des produits n'étant pas stock

lundi 14 avril 2008

Des mosaïques sur toile au départ de vos photos

Tous ceux qui ont vu les publicités pour RTL TVI ont déjà remrqué la manière dont ces dernières étaient faites : des mosaïques de photos utilisée à petite échelle pour en disposées selon les gammes de couleurs pour en générer une plus grande.

Je vous avais déjà parlé de Image Mosaic Generator, un site proposant de générer les vôtres. En voici un autre : Pixunic

Moyennant paiement, vous pourrez réaliser vous-même votre tableau à partir de vos propres photos personnelles ou à partir des galeries du site, le tout sur toile, plexiglas ou aluminium...

jeudi 25 octobre 2007

Paiement électronique avec Zaypay

Payer en ligne semble de plus en plus rentrer dans les mœurs. Reste que sortir sa carte de crédit pour payer de petites sommes semble parfois un peu lourd comme opération. C'est dans ce but qu'on été créé des système de paiement réservé aux petites sommes comme Internet Plus, les cartes pré-payées, les paiements par téléphone et le célébrissime PayPal

L'Echo annonce que l'entreprise néerlandaise Mollie lancera à la mi-novembre Zaypay, un service international de paiement spécialement conçu pour les paiements de petites sommes. Ce site sera lancé dans 18 pays, dont la Belgique.

Je ne manquerai pas d'en reparler dès que le site sera accessible et le service activé.

jeudi 26 avril 2007

eBay, repaire de fraudeurs ?

On ne présente plus eBay, site de vente en ligne où vous pouvez mettre le contenu de votre grenier aux enchères. Ce site est accessible depuis de nombreux pays, dont la France ou la Belgique francophone. La simplicité de gestion du site pousse de plus en plus de vendeur d'en faire une véritable profession qui leur permet de vivre confortablement en toute légalité

Toute légalité ? Ce n'est pas si sûr. En effet, je ne dois pas expliquer à mes collègues indépendants le nombre de documents que nous devons remplir pour nous acquitter de nos dettes envers la TVA et les impôts... Et il a été démontré que de nombreux vendeurs utilisaient les services de ce site, sans reverser leur cote-part aux impôts et à la TVA. Autrement dit, aux yeux de la loi, ils apparaissent comme de vulgaires fraudeurs.

Cet état de fait est loin de plaire aux ministres des finances. Le fisc a donc reçu mission de s'intéresser de plus près aux gros vendeurs, aidé en cela par les sites de vente en ligne... Affaire à suivre donc

mardi 14 novembre 2006

E-Commerce : 4 secondes pour convaincre

Une enquête de Akamai pour le compte de JupiterResearch vient de mettre en avant que les visiteurs des sites de e-commerce accordent 4 secondes au site qu'ils visitent avant de zapper si ce dernier ne leur convient pas.

Principal motif de mécontentement mis en exergue par le rapport : le coût d'envoi des produits, immédiatement suivi par le prix des produits proposés.

1.058 clients en ligne ont été examinés pendant le premier semestre de 2006 pour arriver aux conclusions suivantes :

  • Les conséquences pour un détaillant en ligne dont le site est rejeté est une perception négative de sa marque et une perte importante au niveau des ventes.
  • Les clients insatisfaits en parlent à leurs amis et à leur famille, augmentant ainsi l'image négative
  • La fidélité du client en ligne est liée au chargement rapide de la page, particulièrement pour des clients dépensant beaucoup d'argent.
  • 33% des clients peu habitués au Web quittent les sites marchands sans avoir passé commande

Pour en savoir plus sur cette enquête, vous pouvez visiter cette page de Akamai qui lui est consacrée.

vendredi 6 octobre 2006

Paiement avec Internet Plus

Lorsqu'un client effectue une commande, le prix du produit est porté en compte, grâce à l'usage du système développé par Internet Plus sur la facture que le FAI (fournisseur d'accès Internet) lui envoie chaque mois. Elle présente l'avantage indéniable de mettre le client en confiance puisque, à priori, il fait confiance à son fournisseur d'accès.

Son principal inconvénient est qu'elle est limitée aux FAI qui autorisent ce système : Alice, AOL, Cegetel, Club Internet, Orange

A l'issue de ces 5 billets sur le paiement en ligne, une conclusion générale peut être tirée : le client doit éprouver un véritable sentiment de sécurité si vous souhaitez qu'il ouvre son portefeuille. Il faut donc mettre tout en oeuvre pour qu'il soit en confiance :

  • Une adresse postale claire et accessible depuis n'importe quelle page du site
  • Des numéros de téléphone et de fax
  • Un service de vente capable de gérer les appels des clients
  • Des conditions de vente limpides précisant la clause de protection de la vie privée, la politique de remboursement, les conditions de livraison et de transport
  • Un service après-vente pour le renvoi des produits

jeudi 5 octobre 2006

Le paiement avec PayPal

Mis au point par le site de vente aux enchères Ebay, ce mode de paiement est lui aussi de plus en plus populaire, même s'il nécessite, lors du premier emploi, la possession d'une carte bancaire. PayPal utilise les adresses email pour identifier l'expéditeur et le destinataire d'un paiement, et passe par le réseau international des cartes bancaires pour effectuer le paiement. En effet, à sa première connection sur le site de PayPal, le client doit communiquer ses paramètres.

Les éléments suivants sont indiqués :

  1. le bénéficiaire du paiement,
  2. la référence du paiement,
  3. la devise du paiement,
  4. le montant du paiement

Le client aboutira sur une page de paiement complète lui demandant d'indiquer ses références. A ce stade, certaines informations peuvent déjà être inscrites, tels nom, prénom, adresse e-mail (ces informations sont dans ce cas fournies par le site marchand). Il devra également remplir les différents champs nécessaires au paiement : nom, prénom, adresse, mot de passe et inscrire dans la case appropriée le mot créé par Paypal pour empêcher les inscriptions automatiques.

Ensuite, à chaque fois qu'il fait un achat, son compte est débité par Paypal.

Même si aucun plafond n'est prévu, la confiance du client est renforcée puisqu'il ne doit pas communiquer ses coordonnées bancaires à un commerçant qu'il ne connaît pas forcément, alors que PayPal peut revendiquer près de 100 millions de clients.

Ce qui intéresse également de nombreux vendeurs en ligne, c'est que PayPal ne prélève que de 1,9 à 2,4% du montant total de l'achat augmenté d'un coût forfaitaire de 0,25 € par opération.

mercredi 4 octobre 2006

Paiement par cartes prépayées

Les experts en économie estiment, qu'en 2010, les consommateurs dépenseront 75 milliards d'euros par ce biais... De plus, selon une étude de Forrester, Panorama de la vente en ligne en 2006, le nombre de clients en ligne devrait augmenter de 56% en 2006 ! (Source : Neteco) Autant vérifier si cette technique de paiement ne correspond pas au profil de votre site. En effet, comme les deux moyens précédemment décrits, le client visé n'a absolument pas besoin d'avoir un compte bancaire.. Qui plus est, ce sytème garantit complètement son anonymat !

Vendues en librairie et chez les buralistes, ces cartes ont une valeur comprise entre 10 et 50 €. Une partie de la carte contient une case à gratter qui permet de découvrir un numéro secret.

Sur le site marchand, il suffit de mettre ce code au moment du paiement.

Plusieurs sociétés offrent ce type de service qu'il suffit d'intégrer dans votre site :

mardi 3 octobre 2006

Micro paiement par téléphone

Pour acheter un produit, au lieu de devoir communiquer son numéro de carte (bleue ou de crédit, hein katsoura ?), le client doit se munir d'un code qu'il ne peut obtenir qu'en téléphonant à un numéro de téléphone surtaxé. Celui-ci est mis en place par un intermédiaire spécialisé comme :

Une sécurité supplémentaire est mise en place en attribuant une durée de validité.

La clientèle visée par ce système est, ici aussi, très jeune et très souvent dépourvue de carte (voire de compte) bancaire. Le produit, quant à lui, est généralement peu coûteux (moins de 15 euros).

Ce système présente quelques défauts :

  • S'il n'entraîne ni frais d'installation ni abonnement, le prestataire prélève entre 35 et 45 % des montants ainsi obtenus...
  • Les personnes se connectant en bas débit sont obligées de se déconnecter pour obtenir le code et, ensuite, de se reconnecter pour le communiquer au site marchand.
  • Ces appels sont parfois facturés à la durée. Il est alors impossible pour le client de connaître à l'avance le coût final du produit.

lundi 2 octobre 2006

Des moyens de paiements adaptés

Certains clients de sites commerciaux ont encore peur de sortir leur carte de crédit et d'en donner les 16 chiffres sur Internet par crainte des pirates. Techniquement, l'opération est pourtant sans danger sur les sites sérieux utilisant les services d'un PSP (Payment Service Provider) du genre d'Ogone :

  1. Après avoir rempli son cadie virtuel, le client se clique sur un lien pour finaliser sa commande.
  2. Il se retrouve sur une page sécurisée du PSP choisi par le marchand et sur laquelle il est invité à communiquer ses coordonnées bancaires.
  3. Le PSP envoie une demande de paiement à la banque qui doit donner son accord.
  4. Après validation du paiement, le PSP informe le commerçant en temps réel qu'il a été payé et que la marchandise peut être livrée.

Le plus gros problème de ce mode de paiement est qu'il n'est pas adapté pour les petites sommes. En effet, les commissions prélevées par les PSP sont assez élevées en contre-partie d'un moyen de paiement fiable et facile à utiliser.

Heureusement pour nos clients, il y a d'autres formules qui seront mieux adaptées selon le type de produit vendu ou le profil de la clientèle visée. Nous en découvrirons une nouvelle tous les jours de cette semaine, l'idéal étant de proposer plusieurs moyens de paiement pour accroître ses chances de conclure une vente.

Payer par SMS Ce mode de paiement a actuellement le vent en poupe.

Pour pouvoir commander un produit, le client doit envoyer un SMS à un numéro surtaxé (de 0,25 € à 4 € par SMS en plus du coût du SMS) ayant uniquement 4 chiffres (shortcode ou numéro court) comme, par exemple, le 1234. Une réponse lui est alors adressée dans laquelle lui est communiqué un code limité dans le temps. Grâce à ce code, il peut alors finaliser sa commande.

Simple à mettre en oeuvre, cette méthode s'adresse particulièrement à un public qui ne possède pas de carte bancaire (typiquement les jeunes) pour des produits bon marché. La commission des PSP s'élève de 35 à 45 % du montant total de la facture. En Belgique, vous pouvez vous adresser à

mardi 1 août 2006

Achat en ligne : de nouvelles méthodes de paiement.

Ceux qui ont déjà effectué un paiement en ligne le savent bien. Il fallait inévitablement sortir sa carte de crédit à un moment ou un autre... Et, de nombreuses enquêtes l'ont démontré, cela constituait un frein sérieux au développement de ce type de commerce. C'est maintenant terminé !

Paiement par carte de débit.

Cela faisait un bon moment que des sociétés bancaires nous le promettaient. Cette fois, c'est fait. Les tests en situation réelle s'étant révélé positifs, il est dorénavant possible de payer sur le Net au moyen d'une carte Bancontact - Mister Cash. L'annonce officielle a été faite par Banksys et Ogone, une société spécialisée dans les paiements à distance.

A l'heure actuelle, seules quelques banques (Dexia, Fortis, ING, et VDK) pratiquent ce système qui devrait se généraliser.

Le principe de fonctionnement est très simple et ne devrait pas dépayser les utilisateurs habituels du web banking. Le client est invité à communiquer ses coordonnées comme il le ferait avec sa carte de crédit (nom, numéro de carte, date d'expiration) puis "signe" la transaction au moyen d'un code qui, selon les banques, est fourni par un "digipass" générant un nouveau code à chaque emploi ou par un lecteur de carte sans fil.

Paiement par GSM.

Cette nouveauté est à peine digérée, que se profile l'ombre d'une autre méthode de transaction : le paiement par GSM. Ce système présente des intérêts indéniables : par d'argent liquide, pas de carte ni d'appareil difficile à manipuler. La transaction serait basée sur un échange de SMS :

  • le commerçant envoie, à son client, un message lui demandant de confirmer la transaction.
  • par retour de SMS, et sécurisé par un code connu du seul client, le client valide sa commande.

Il semble que le public cible de ces deux techniques soient les plus jeunes qui se voient, ainsi, libérés de l'accord parental puisqu'une carte de crédit ne peut être obtenue qu'à partir de 18 ans, alors qu'un GSM ou une carte de débit...

vendredi 23 juin 2006

Obligations légales pour un site e-commerce

Comme je le disais dans mon billet du 16 mai à propos du commerce électronique celui-ci connaît un essor phénoménal. De nombreux clients nous demandent quelles sont les règles à respecter pour proposer des articles à la vente sur leur site. Je vais ici tenter de faire le point.

En premier lieu, le site se doit de fournir un minimum d'informations les concernant : nom, dénomination sociales, coordonnées complètes, numéro d'entreprise...

En ce qui concerne les produits, puisque le client n'a pas la possibilité de contrôler quoi que ce soit à propos de ce dernier, le vendeur est tenu de fournir une information détaillée :

  • caractéristiques complètes du produit ou du service
  • prix
  • taxes et frais de livraison éventuels
  • modalités de paiements
  • délais de livraison
  • modalités de reprise éventuelle du produit
  • durée minimale du contrat s'il s'agit d'une prestation successive (abonnement, par exemple) et mode de reconduction / résiliation.

Vous devez bien évidemment communiquer vos conditions générales avant que la commande ne soit passée. Ces dernières doivent explicitement être acceptées par le client. Dans le cas contraire, le vendeur n'aurait aucun recours. N'oubliez donc pas d'y indiquer les éléments qui vous protégeront :

  • délais de paiement
  • pénalités en cas de retard
  • possibilités de résiliation
  • délais en cas de réclamation

A tout moment, le vendeur doit pouvoir prouver que le client a passé une commande, que ce soit un exemplaire écrit et signé manuellement ou électroniquement.

Sachez enfin qu'un client qui a passé une commande sur votre site dispose légalement de minimum 7 jours ouvrables pour renoncer à son achat sans avoir à motiver sa décision. Ces 7 jours commencent à courir le lendemain du jour de la livraison ou, pour les services, le lendemain du jour de la signature du contrat. Ce droit de renonciation est gratuit et vous ne pourrez en aucun cas réclamer d'indemnité ni de frais. Par contre, il est légal de mettre à charge du client les frais de réexpédition, sauf si le produit ne correspond pas à la description qui en est faite. Vous êtes tenus d'informer le client de son droit à la résiliation. A défaut, le délai passe de 7 jours à 3 mois.

Avant l'écoulement de ces 7 jours, aucun paiement ou acompte ne peut être exigé. Le client, par contre, est en droit de l'accepter. De ce fait, il n'est pas rare que les vendeurs obligent le consommateur à un paiement immédiat. Si le client verse de l'argent et puis, décide de renoncer à son achat, le vendeur a 30 jours pour le rembourser.

Il existe néanmoins quelques exceptions à cette faculté de renonciation :

  • exécution du contrat avant l'expiration de délais de réflexion
  • commande passée selon les spécifications de l'acheteur
  • produit susceptible de se détériorer rapidement
  • magazines, paris et billets de loterie
  • suppression du sceau de protection d'un logiciel, CD ou DVD
  • achat de services financiers