Creation site InternetInternet simple pour tous

Internet facile pour tous !

Fil RSS

Visitez notre site

lundi 23 juillet 2012

Arnaque aux noms de domaine en complément

Plusieurs de nos clients nous ont contactés, car ils étaient un peu inquiets après avoir reçu un appel téléphonique d'une société de création de site Internet qui leur proposait de prendre des noms de domaine complémentaires.

Lire la suite

jeudi 7 juin 2012

OVH protège votre domaine contre le Cache Poisoning.

Un serveur DNS sert à obtenir l'adresse IP correspondant à un nom de domaine. Cette adresse IP est indispensable à votre navigateur pour contacter le serveur Web responsable du site que vous voulez visiter.

Lire la suite

mercredi 22 juin 2011

vos noms de domaine en.nimportequoi

Les noms de domaine génériques (com, gov, info...) sont actuellement au nombre de 22. A ces 22 domaines top-level, il convient d'ajouter les extensions nationales (be, fr, nl...), soit approximativement 250 extensions.

Ce n'est visiblement pas encore suffisant, car l'ICANN, l'autorité supervisant les noms de domaine sur Internet a décidé lors de sa réunion à Singapour du lundi 20 juin, après 6 ans de négociation, de permettre l'utilisation de mots entiers pour extensions, laissant la porte ouverte à un nombre impressionnant de nouvelles extensions.

Verra-t-on un jour des sites comme bieres.jupiler, trappiste.chimay ou encore, moins alcoolisé train.sncb à partir du 12 janvier 2012, date de l'acceptation des demandes ?

Les observateurs du secteur s'accordent à dire que les premiers à profiter de cette opportunité seront les entreprises et les municipalités. Reste à voir si elles seront prêtes à payer les 185000 $ qui seront sans doute nécessaires pour obtenir sa propre extension et si cette libéralisation ne va pas générer une confusion certaine dans la tête des internautes...

mercredi 15 juin 2011

Protégez votre nom de domaine en .xxx

Comme je vous l'expliquais dans un billet précédent à propos des extensions en .xxx réservée aux sites pornographiques, cette nouvelle extension, relativement controversée, est sur le point de faire son apparition sur le marché public des noms de domaine.

Le Registre en charge de cette extension va permettre aux détenteurs de marques protégées de "bloquer" celle-ci afin qu'elle ne soit pas utilisée par des personnes tierces, souhaitant utiliser la notoriété des dites marques et ainsi détourner ou exploiter celles-ci pour l'industrie du sexe.

Pour donner un exemple parlant, nous allons, nous-mêmes réserver le nom de domaine easy-concept.xxx afin de le protéger et que personne ne puisse acheter ce nom de domaine puis l'utiliser comme il le souhaite dans l'avenir.

Il y a deux particularités à tenir en compte à propos de ce blocage :

  • une fois le nom de domaine bloqué, celui-ci devient inutilisable. Une fois que nous aurons donc réservé easy-concept.xxx, nous ne pourrons pas le gérer, ni même créer de redirection vers easy-concept.com : il sera simplement réservé, mais non exploitable.
  • Le blocage ne se paye qu'une seule fois : vous payez une seule fois 150.00€ HT par nom de marque ou de société que vous souhaitez bloquer, et vous n'aurez pas besoin de renouveler ce blocage.

Il y a toutefois des restrictions pour pouvoir bloquer un nom de domaine en .XXX : vous devez être le détenteur légal de la marque à protéger et fournir les documents le prouvant. Une fois les informations vérifiées, et si vous n'êtes pas en concurrence avec une personne ayant la même marque que vous à la fin de la période de pré-enregistrement (Sunrise), le nom de domaine sera alors définitivement bloqué. Aucune action ne pourra plus être entreprise sur ce nom de domaine, y compris un transfert.

Si, en revanche, vous êtes en concurrence avec une personne possédant la même marque que vous, il existe deux cas de figure :

  1. la personne en question fait partie de l'industrie du sexe (Type A) : votre demande de protection de marque sera communiquée à cette personne et il lui sera laissé la possibilité de retirer sa réservation. Toutefois, si celle-ci est maintenue, le nom de domaine lui sera attribué (mais le propriétaire de celui-ci ne pourra pas faire valoir qu'il n'a pas été prévenu de votre demande). La récupération du nom de domaine devra alors se faire a posteriori par voie juridique (ICANN).
  2. la personne en question est, elle aussi, dans une politique de protection (Type B) : le Registre prendra toutes les demandes de protection identiques et les enregistrera. Puisque le domaine est bloqué, il n'appartient à personne. Sachez également que dans tous les cas, aucune demande de protection ne sera remboursée par le Registre, même si le nom de domaine demandé est enregistré par une personne de type A !

ATTENTION: La protection de marque ne sera possible que pendant les 30 jours de la Sunrise (1er au 30 septembre 2011). Au-delà de cette date, les demandes de protection seront ignorées. Sachez également que l'ouverture générale du .XXX est réservée à la communauté du divertissement pour adultes, avec une vérification systématique des enregistrements. Cela signifie donc que la seule opportunité de protection de vos marques ne se présentera que pendant la Sunrise.

mardi 17 mai 2011

Modification des conditions generales pour les noms de domaine .be

DNS.be asbl est le gestionnaire officiel de la zone des noms de domaine .be. Ils ont élaboré tout dernièrement une nouvelle version des conditions générales applicables aux noms de domaine en .be

Le point le plus important qui a été modifié, qui entrera en vigueur le 14 juin 2011 et s'appliquera dès lors à tous les noms de domaine .be et à leurs détenteurs, concerne la procédure de transfert des noms de domaine, qui a été totalement renouvelée.

Voici les étapes de cette nouvelle procédure :

  1. Vérification de l'exactitude de votre adresse électronique (e-mail). Pour transférer votre nom de domaine vers un autre agent d'enregistrement vous aurez besoin d'un code de transfert. Celui-ci vous sera envoyé par DNS.be à l'adresse mentionnée dans son système d'enregistrement. Il est donc capital que votre adresse électronique qui y est mentionnée soit correcte. Vous pouvez contrôler cette adresse en tapant votre nom de domaine (sans le .be) dans le cadre de recherche whois en haut à droite de l'écran sur le site web. Si l'adresse électronique n'est pas correcte vous devez contacter votre agent d'enregistrement (actuel) et lui demander de la remplacer par une adresse correcte.
  2. Choix d'un nouvel agent d'enregistrement. Vous contactez le nouvel agent d'enregistrement, choisi parmi les agents accrédités et vous lui demandez de requérir auprès de DNS.be un code de transfert pour le nom de domaine concerné, vous lui procurez également vos données (tout comme lors d'un nouvel enregistrement).
  3. demande du code de transfert. Le nouvel agent d'enregistrement requiert le code de transfert auprès de DNS.be. DNS.be envoie ce code à l'adresse électronique du détenteur du nom de domaine, adresse mentionnée dans notre système d'enregistrement.
  4. Communication du code de transfert au nouvel agent d'enregistrement. Vous procurez ce code de transfert à l'agent d'enregistrement vers lequel vous désirez déménager votre nom de domaine.
  5. Configuration du serveur de nom. Le nouvel agent configure un serveur de nom avec vos données. Il est conseillé de procéder à la création du serveur de nom avant l'étape 6 pour éviter d'éventuelles perturbations.
  6. Initiation de la demande de transfert. Le nouvel agent initie la procédure de transfert via le système d'enregistrement de DNS.be au moyen du code qu'il a reçu du détenteur du nom.
  7. Déroulement du transfert. L'application interne de DNS.be vérifie si le code correspond au nom de domaine pour lequel le transfert est requis. Si c'est le cas le transfert est effectué sans délai et le nouvel agent d'enregistrement en est informé. L'ancien agent d'enregistrement reçoit également un message l'informant qu'il ne gère plus le nom de domaine concerné. Le serveur de nom DNS.be et les informations whois sont également mis à jour immédiatement.
  8. Suppression des anciennes données. L'ancien agent supprime vos données sur son serveur de nom.

mardi 10 mai 2011

Arnaque aux noms de domaine

Un courrier postal m'est parvenu ce vendredi et je voulais vous avertir afin d'éviter que vous ne payiez des frais inutiles. J'ai été conforté dans cette idée lorsque j'ai reçu un mail me demandant si cette demande, adressée à un de nos clients, était normale.

Cette lettre, en anglais, est une facture émanant de la société Global Netsource qui déclare en gros :

Nous avons remarqué que vous n'avez pas soumis de paiement pour le pack de noms de domaine de premier niveau. Si vous avez payé dans les dix jours qui précèdent cette lettre ou si vous avez décidé de ne pas y donner suite, acceptez nos excuses.
Les domaines que nous allons enregistrer pour vous redirigeront le visiteur vers l'adresse habituelle de votre domaine, permettront d'augmenter votre visibilité sur Internet et empêcheront des personnes malintentionnées d'utiliser négativement le nom de votre société ou de générer des profits à votre insu.

Suivent alors les domaines proposés.

Il va sans dire que :

  • la première lettre, soi-disant envoyée en janvier, ne nous est JAMAIS parvenue !
  • les extensions de domaine proposées sont totalement inintéressantes :
    • asia : pour l'Asie
    • cm : pour le Cameroun
    • pro (Pour bénéficier d'un nom de domaine .pro vous devez être un professionnel : Entreprise, Profession libérale, Médecin, Avocat, ...)
  • personne ne garantit que les domaines seront réellement réservés
  • si les domaines sont réservés, le seront-ils réellement à votre nom ?
  • le prix demandé pour effectuer la réservation est honteusement élevé (259 euros pour 3 noms de domaine, alors que la même commande chez OVH se monte à 89.97 euros)

Le fait le plus étonnant, c'est que dans la proposition qui m'était faite, les noms de domaines proposés était plus communs (.name, .info...), moins chers encore chez OVH, mais pourtant vendus au même prix...

Alors, pas de doute : le papier ne mérite qu'une seule destination : la poubelle !

mercredi 17 novembre 2010

Nouvelle page d'accueil pour DNS.be

Hier, je me suis rendu compte que le site de DNS.be avait été modifié. Je ne sais dire de quand date cette modification, mais il faut reconnaître que la limitation des données disponibles fait la part belle à la recherche de disponibilité d'un nom de domaine belge.

Si le domaine est toujours disponible, DNS vous signale que vous pouvez l’enregistrer.
Indiquez le code postal de votre zone géographique dans zone de recherche et le système vous retourne la liste de partenaires de DNS de votre région.
Il me semble pourtant que le système mérite quelques aménagements. En effet, une recherche portant sur "7090" fait ressortir des sites situés en Brabant Wallon et d'autres en Flandre (1540)... Bizarrement, une seconde recherche portant sur 1540 ne donne que des sites néerlandophones et aucun des sites du Brabant Wallon... C'est simple en somme, mais faut-il réellement habiter à côté de la société chez qui vous enregistrez votre domaine ?

Par contre, si le nom de domaine n'est plus disponible, DNS vous suggère quelques "trucs" pour en trouver un autre qui pourrait vous convenir :

  • Inversez les mots. Cela peut être efficace si ce sont des mots clés, mais pas s'il s'agit du nom de votre société... Easy-Concept n'est pas Concept-Easy !
  • Insérez un trait d’union.
  • Ajoutez votre commune/ville.
  • Utilisez un synonyme.
  • Ajoutez sprl ou sa.

Par contre, comme cette page semble destinée au grand public, il n'est pas possible depuis cette interface de vérifier quel est le propriétaire d'un domaine déjà réservé. Il sera donc utile de pouvoir accéder à l'ancienne page d'accueil. Pour cela, cliquez sur dns.be home, en haut à droite.

mardi 19 octobre 2010

Bart De Wever veut-il aller aux élections ?

A moins de vivre sur la planète mars, tous les belges sont à présent au courant que les ultimes négociations pour constituer un nouveau gouvernement se sont soldées par un échec, l'ensemble des partis francophones s'opposant à la note du clarificateur royal.

Avec pour conséquence que le président de la N-VA s'est dit anéanti par le rejet francophone de sa note.

Après avoir constaté l’échec de la mission, Albert II a repris ses consultations. Mais il semble que la N-Va soit disposée à aller aux élections... En effet, quelques noms de domaines significatifs ont été réservés le 18 octobre :

  • nva2010.be
  • nva-2010.be
  • nva2011.be
  • nva-2011.be

Ces réservations, assez curieusement, l'ont été au nom de David Geens, faisant partie de la SPRL Nucleus, société permettant de réserver des noms de domaine et des hébergements. Alors, soit cette société compte faire un coup commercial en revendant les domaines en temps utiles, soit la N-Va leur a donné carte blanche et ne souhaite pas apparaître comme propriétaire du domaine tant que la pièce n'est pas terminée (Fabula acta est) pour reprendre les termes de l'historien flamingant.

On ne peut cependant leur jeter la pierre, car une autre recherche permet de découvrir que :

  • elections2011.be a été réservé le 18 mars 2010 par Vincent JACQUES du CDH.
  • election2010.be, elections2010.be et election2011.be ont été réservés le par Pascal de la Hera, de l'ASBL GAL, qui possède une adresse mail du MR

lundi 5 juillet 2010

Les sites pornographiques prochainement en .xxx

Depuis 2004 on en parle... Cette fois, c'est définitif. xxx sera bientôt la nouvelle extension sur le Web, uniquement dédiée au sexe.

Le feu vert a été donné lors d'une réunion à Bruxelles de l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l'organisme qui octroie les adresses IP et contrôle les noms de domaine dans le monde.

Alors que certains (notamment les milieux conservateurs et religieux) craignent que la création d'un tel nom de domaine risque d'accélérer la normalisation de la pornographie, d'autres voix s'élèvent pour affirmer le contraire. Leurs arguments : il est indispensable de dissocier les sites réglementés proposant du contenu pornographique des autres sites moins contrôlés où fleurissent les arnaques et autres abus...

Qui plus est, l'obtention d'un tel nom de domaine serait contrôlée. Les Internautes faisant appel à ces services pourraient être rassurés.

Enfin, le domaine .xxx serait facilement configurable dans les logiciels de filtrage destinés à protéger la sensibilité des plus jeunes.

En résumé, le .XXX permettrait de localiser la pornographie sur Internet, tout en crédibilisant les acteurs de cette industrie sulfureuse.

jeudi 25 mars 2010

Analyser un nom de domaine

Vous souhaitez connaître la valeur de revente de votre nom de domaine ? Mini Status est un outil en ligne qui permet, en encodant le nom de domaine de connaître les informations intéressantes :

  • Moteurs de recherche : Page Rank, nombre de pages indexées, nombre de Back Links dans Google, Alexa, Yahoo!, Bing, Altaviste et Alltheweb
  • Présence dans les réseaux sociaux : Bloglines, Stumbleupon, Digg, Delicious, Diigo et Technorati.
  • Stabilité du site : ancienneté du domaine et délai d'expiration
  • Compatibilité W3C, HTML et CSS
  • Informations à propos du site : miniature, titre, description
  • Informations à propos du domaine : serveur et informations whois.
  • Et enfin... valeur : estimation du prix du site en euros.

J'ai cependant un peu de mal à croire que nous pourrions vendre notre nom de domaine pour 9662 euros... Y a-t-il des amateurs ?

mardi 2 mars 2010

Gandi offre 55000 noms de domaine

Pour fêter ses10 ans, Gandi a décidé de remercier ses clients en leur offrant 55 000 noms de domaine.

Le succès de Gandi sur ces 10 dernières années est essentiellement le résultat de la confiance dont vous nous faites preuve et du bouche-à-oreille généré par l'ensemble de ses clients. Ils ont donc décidé de vous remercier en vous offrant, en partenariat avec certains registres, jusqu'à 10 bons valables jusqu'au 31 mars 2010 pour la création d'un domaine sur 1 an.

L'attribution sera progressive sur 10 jours. Elle se déroulera entre le 1er mars 15h00 et le 11 mars 14h59. En fonction de votre ancienneté, vous pourrez aussi faire bénéficier à vos proches, collègues, clients, lecteurs... de un ou plusieurs bons. Ils souhaitent ainsi récompenser la confiance que vous leur portez en leur confiant la gestion de votre identité en ligne et en les recommandant tout autour de vous.

L'offre est ouverte à tous : ancien et nouveau client !

Pour recevoir vos bons, il suffit de vous identifier ici !

mercredi 7 octobre 2009

Bien choisir son nom de domaine

Le choix d'un bon nom de domaine est l'une des premières questions que nous posent nos clients lorsqu'il s'agit de commencer le cahier des charges. N'allez pas croire que ce choix est anodin, car de lui dépend votre visibilité sur Internet !

Définition d'un nom de domaine

Le nom de domaine est la partie centrale de votre adresse Internet. Cette adresse est composée de plusieurs éléments :

Voici quelques éléments auxquels vous devez absolument penser lorsque vous effectuez votre choix :

Une extension adéquate

Que choisir ? .be ? .com ? .biz ?
Le choix de l’extension de votre nom de domaine est très important. Selon votre choix, vous lui donnerez une connotation particulière :

  • .com est l'extension internationale par excellence. Elle stipule que votre site a une vocation commerciale.
  • .be .fr .lu et autres extensions nationales. Ces extensions précisent à votre visiteur que votre activité se déroule dans un pays particulier, sans pour autant interdire l'export, bien entendu ! Elles permettent également de rassurer vos prospects nationaux. Elles offrent enfin l'avantage de bien vous référencer dans les moteurs de recherche nationaux (google.be, google.fr...). Il est bon de savoir que l'obtention de certaines de ces extensions sont conditionnées à la délivrance de documents.
  • .biz est l'extension qui, en raison du grand nombre d'extensions prises en .com a été créée pour les entreprises, le commerce et les affaires.
  • .eu Cette extension est l'extension officielle des pays de l'Union Européenne. Elle est ouverte à toute personne ou entreprise justifiant d'une adresse valide dans l'un des pays membres, même si peu de société en font usage dans le cadre de leur communication.
  • .info désigne les sites diffusant de l'information.
  • .net est l'extension pour les sociétés offrant des services via le Web.
  • .org est l'extension utilisée par les organisations et associations.

Un nom porteur

Votre nom de domaine va figurer sur tous vos documents : factures, devis, papiers à entête, cartes de visite, flyers, vitrine, véhicules... Votre but doit être de le rendre le plus visible possible. Pour augmenter cette visibilité, vous devez donc avoir en tête que vos visiteurs devront le retenir... Il faut donc que ce nom de domaine soit :

  • toujours disponible. A cette fin, vous pouvez utiliser notre script de vérification de disponibilité.
  • au nom de votre société en utilisant un maximum de variantes, en gardant en mémoire que le nom de domaine sera toujours rédigé en minuscules. Pour éviter des trouver un concurrent qui utilise une déclinaison de votre nom de domaine, réservez tous les noms de domaine (variations orthographiques comprises) avec toutes les extensions possibles.
  • facilement mémorisable : tout le monde ne se promène pas avec un carnet et un crayon
  • d'une orthographe simple, surtout lorsque vous devrez l'épeler par téléphone ou lors de messages publicitaires à la radio
  • assez courte pour éviter les risques d'erreurs orthographiques, soit entre 3 et 24 caractères. Les caractères acceptés sont les lettres de l'alphabet, les chiffres ainsi que le trait d'union; les espaces ne sont pas acceptées. Pensez à choisir des mots qui n'induisent pas le visiteur en erreur ou qui présentent des significations ou des prononciations radicalement différentes selon les langues.
  • réellement personnelle : ne choisissez pas un nom de domaine avec une extension particulière si vous ne possédez pas la même en .com ou dans votre extension nationale

Et si le nom est déjà pris

Dans ce cas, il n'y a pas grand chose à faire que de contacter la personne qui l'a réservé avant vous. Voici quelques anciens billets consacrés à ce sujet qui vous donneront des pistes d'action :

mercredi 13 mai 2009

A quoi penser pour optimiser votre nom de domaine ?

On ne répétera jamais assez que le nom de domaine entre très clairement en compte dans le référencement d'un site Internet. Voici quelques points à tenir en compte pour mettre toutes les chances de votre côté :

  • Utiliser des mots clés dans votre nom de domaine et pensez à séparer les mots au lieu de les coller. Ainsi, il vaut mieux vente-lunettes-mons.com que lemeilleuropticiendemons.be. Pour séparer les mots-clé, utiliser le trait d'union (-) et non l'underscore (_)
  • Utiliser des mots-clés dans vos dossiers. Ces dossiers doivent suivre le même principe que le nom de domaine. On trouvera alors une arborescence de ce type : vente-lunettes-mons.com/lunettes/diesel/... en classant chaque thème dans des dossiers différents.
  • Acheter un nom court. Deux à trois mots clés maximum dans le nom. Plus les noms sont courts et explicites, plus ils seront efficaces pour le référenecement de votre site. Ceaml permettra également d'éviter de le confondre avec d'autres sites concurrents.
  • Penser au look de son domaine. Une manière simple de se différencier des autres est de proposer une favicon.
  • Utiliser tout le domaine. Il faut donc rediriger le nom de domaine court vente-lunettes-mons.com vers la version longue en www.vente-lunettes-mons.com
  • Renouveler à temps votre nom de domaine. Si votre prestataire le permet, prenez-le pour plusieurs années consécutives.
  • Acheter les variantes du domaine. Que ce soit en alternant les mots et en utilisant toutes les extensions possibles.

mercredi 15 avril 2009

Domain Renewal Group : arnaque au nom de domaine

Les arnques concernant les noms de domaine se suivent et se ressemblent. Un client de Belgacom nous a remonté l'information suivante :

Il nous dit avoir reçu un courrier rédigé en anglais de "Domain Renewal Group". Ce mail, ayant pour objet "Domain Name Expiration Notice" demandait de renouveler son nom de domaine en versant un montant précis à Domain Renewal Group. Après vérification, ce courrier relève purement et simplement de l'escroquerie ! Il semble donc que Domain Register of America et autres Europa Domain Registrierung aient fait des émules

Comme toujours dans ce cas-là, la seule attitude a avoir est de ne pas réagir et, évidemment, de ne procéder à AUCUN paiement !

Nous rappelons à nos clients que, selon leur choix, nous procédons au renouvellement automatique de leur nom de domaine s'il l'on accepté dans le contrat ou nous les contactons personnellement pour leur en demander l'autorisation.

jeudi 5 mars 2009

Trouvez la meilleure façon de chercher

Vous recherchez quelque chose sur le Web ? Il y a fort à parier que vous allez vous diriger spontanément sur Google ou, dans une moindre mesure, sur Yahoo!

Bien sur, en procédant de cette manière, on risque de passer à côté de certains sites que ces moteurs de recherche n'auraient pas indexés. De plus, lorsqu'on débute sur Internet, on ne sait pas toujours quels mots clés encoder. Si vous souhaitez apprendre à bien chercher, vous pouvez vous rendre sur zefab.info

Ce site qui s'articule autour d'un arobase propose de nombreux liens classés par thèmes :

  • moteurs de recherche
  • métamoteurs
  • annuaires généralistes
  • annuaires d'annuaires
  • moteurs cartographiques
  • recherche en langage naturel
  • recherche assistée par ordinateur
  • recherche multimédia
  • recherche de news forums ou blogs
  • recherche sur le Web invisible
  • comparateurs

Vous n'en avez pas assez ? Vous trouverez également des liens vers des bibliothèques, des dictionnaires, des encyclopédies et des sites dédiés à la traduction.

mardi 3 février 2009

Google indisponible pendant une heure

Samedi, Google.com a renvoyé des pages de résultats erronées pendant près d'une heure. Toute requête donnait comme résultat : Ce site risque d’endommager votre ordinateur. Pendant un certain temps, un ping sur les domaines de Google aboutissait a une perte de 100% des paquets, faisant planter les sites avec des Adsense.

De même, tous les services annexes ont également été inaccessibles : Gmail, Adsense, Adwords, recherche d'images...

Cette panne est d'origine humaine comme l'a annoncé le blog de Google. La raison en est toute simple, à la limite de l'idiotie : La liste des sites potentiellement dangereux que Google reçoit régulièrement est mise à jour manuellement. Malheureusement l’URL racine "/" était indiquée ce qui bloquait tous les sites de l'index du moteur de recherche.

Au delà de l'effet anecdotique aux yeux de certains, cet événement est l'occasion de se poser la question :"Comment naviguer sans moteurs de recherche ?". Et plus profondément encore, cela démontre la dépendance et la fragilité du système d'information aux sociétés en position de quasi monopole. Quand Google tousse, c'est tout le net s'enrhume !

vendredi 17 octobre 2008

Innovation et rupture technologique: SSD Solid State Drive

En exclusivité mondiale, OVH annonce les premiers serveurs dédiés avec les nouveaux disques durs: SSD.

Voici le message qui vous en informe :

Jusqu'au là, les données ont été stockées sur les disques durs avec des plateaux en rotation. Des "Hard Disk Drive" (HDD).
Désormais, nous vivons une rupture avec une nouvelle technologie de stockage de masse qui est le "Solid State Drive" (SSD). Il s'agit des mémoires flash sur lesquelles on stock des informations.

2 avantages direct de SSD par rapport à HDD:

  • la rapidité: 22 fois plus rapide !
  • la consommation électrique: 18 fois moins !

Nous testons les SSD depuis 10 mois environ. Pour notre gamme de serveurs, nous avons retenu les nouveaux disques SSD d'Intel:
la gamme X25-M. Il s'agit des disques "multi-level cell NAND", c'est à dire qu'une cellule de mémoire peut stocker plusieurs informations. Grâce à cette technologie, nous avons les disques d'une capacité de 80Go et bientôt plus. C'est un excellent début.

2 garanties viennent avec ces disques:

  • les données sont toujours lisibles. certaines cellules peuvent ne plus être enregistrables, mais tout reste toujours lisible.
  • malgré le fait que certaines cellules ne seront plus enregistrables, la capacité du disque restera de 80Go, et celui même avec une écriture de 100Go/jour pendant 5ans (équivalent à 10Mbps pendant 5ans !!).

En réalité le disque possède une capacité de plus de 80Go. Au fur et à mesure de sa vie, certaines cellules peuvent être utilisées pour écrire les nouvelles informations. Le contrôleur mis au point par Intel, repère ces cellules et ne les utilisent plus pour l'écriture. Par contre, il peut lire l'information. Ce contrôleur utilise toutes les cellules régulièrement et de manière homogène pour écrire. La durée de vie est donc plus intéressante.

Nous proposons 2 nouveaux serveurs SSD:

EG SSD

  • 1 Intel Xeon X3360, 4x2.83GHz, 12Mo L2, FSB 1333MHz, 45nm
  • 8Go de RAM
  • disques SSD 2x80Go en RAID-1 Hard X25-M
  • le réseau de 1Gbps
  • avec 24 IP fail-over

à 199Euro HT/mois
En savoir plus: http://www.ovh.com/fr/particulier/produits/eg_ssd.xml

MG SSD

  • 2 Intel Xeon E5405, 2x 4x2.00GHz, 12Mo L2 FSB 1333MHz, 45nm
  • 8Go de RAM
  • disques SSD 2x80Go en RAID-1 Hard X25-M
  • le réseau de 1Gbps
  • avec 40 IP fail-over

à 249Euro HT/mois
En savoir plus: http://www.ovh.com/fr/particulier/produits/mg_ssd.xml

Les livraisons vont commencer ce soir. Les serveurs sont disponibles, mais il n'y en a pas beaucoup ...

En savoir plus sur le SSD:

mardi 16 septembre 2008

Cuil : concurrent de Google ?

Google, même si cette société gâte ses employés, ne fait pas toujours que des heureux. Certains de ses cadres (Anna Patterson, Russell Power et Louis Monier) ont quitté le bateau pour lancer leur propre moteur de recherche : Cuil. Prononcez "cool". Ce mot vient d'un vieux mot irlandais qui signifie "connaissance".

D'après eux, la base de données contient trois fois plus de pages que son modèle (121.617.892.992 pages aujourd'hui). Il semble que ce moteur soit stable et performant. Graphiquement, ils ont tablé sur un négatif complet... La page de résultats se présente sous la forme de trois colonnes.

Ils semblent également vouloir se différencier de ses concurrents en se focalisant sur le contenu réel des pages plutôt que sur la popularité du site.

jeudi 3 juillet 2008

Google et Yahoo! vont mieux indexer les contenus Flash

Nombreux sont ceux qui le savent : Google avait jusqu’à présent d’énormes difficultés pour indexer le contenu d’un site développé entièrement en Flash. Il est donc déconseillé de réaliser un site en full flash pour les raisons décrites dans ce billet.

Il semble pourtant que les choses évoluent car Adobe vient en effet d’annoncer qu’ils collaboraient de manière active avec les équipes de Google et de Yahoo! pour améliorer l’indexation des fichiers Flash. Il s’agirait d’un nouveau robot capable d’analyser les textes et liens des fichiers Flash.

Bien sûr, il s'agit peut-être d'un effet d'annonce. Les résultats réels ne se feront sans doute pas sentir dans l'immédiat, mais les développeurs Flash ont accueilli cette nouvelle avec le plus grand enthousiasme...

jeudi 14 février 2008

Google et la Saint-Valentin

Google nous a habitué à "agrémenter" sa page d'accueil d'un logo original en fonction de l'actualité. En voici déjà un bel éventail ! Ces logos sont l'œuvre de Dennis Hwang.

Étonnamment, la Saint-Valentin ne semble pas inspirer notre artiste. C'est dommage, je connais quelqu'un que ce logo aurait intéressé en souvenir de cette journée...

Retour à midi : le logo est adapté.

lundi 11 février 2008

Mahalo : moteur de recherche humain

Vous avez épuisé toutes les possibilités de recherche sans grand résultat. Vous pouvez essayer de relancer la recherche sur Mahalo.

Ce moteur recourt à des rédacteurs humains. Leur travail consiste à analyser des sites Web et d'établir des pages avec des résultats de recherche. L'avantage principal de ce type de service est que ces rédacteurs ignorent les pages de spam.

Les résultats sont présentés dans un un système à onglet qui permet, pour une seule recherche, de voir les résultats sur les principaux moteurs de recherche : Google, Yahoo!, Live Search, Ask et Wikipedia. En plus de ces moteurs, la requête est également faite sur Del.ico.us, You Tube et Flickr.

vendredi 8 février 2008

Le triangle d'or de Google

L'Eye tracking est un technique qui permet de suivre et d'enregistrer les mouvements de l'oeil d'un internaute visitant un site Web. Elle est utilisée par les ergonomes et les webmasters pour les aider à disposer judicieusement les différents éléments d'un site Internet.

Enquiro Research a mené ce genre d'étude en analysant le suivi des regards sur la page de résultats Google. Cette étude est disponible en téléchargement après inscription.

Voici donc les positions idéales pour un référencement naturel :

  • Liens 1, 2 et 3 : 100%
  • Lien 4 : 85%
  • Lien 5 : 60%
  • Liens 6 et 7 : 50%
  • Liens 8 et 9 : 30%
  • Liens 10 : 20%

Et celui des liens sponsorisés dans la colonne de droite :

  • Pub 1 : 50%
  • Pub 2 : 40%
  • Pub 3 : 30%
  • Pub 4 : 20%
  • Pubs 5 à 8 : 10%
  • Pub 6 – 10%
  • Pub 7 – 10%
  • Pub 8 – 10%

vendredi 25 janvier 2008

Nouveautés chez OVH

Voici des nouvelles de notre hébergeur préféré :

Au niveau de la téléphonie, nous cherchons des betas-testeurs sérieux. Si vous vous reconnaissez, merci de vous abonner sur voip@ml.ovh.net en envoyant un email sur voip-subscribe@ml.ovh.net On cherche des gens qui - ont un serveur VoIP chez ovh (asterisk). - ont un téléphone SIP (softphone ou hardphone) Dans le 1er cas, nous avons des numéros de téléphones 09ABXXXXXX que nous pouvons ré dirigé sur votre serveur dédié. Vous allez ainsi pouvoir réceptionner des appels téléphoniques sur votre serveur (puis en faire ce que vous voulez). C'est de la haute performance et nous avons une haute capacité d'appels simu sur chaque numéro (c'est géré en interne sur nos routeurs de la voix). Dans le 2ème cas, si vous avez de l'hébergement mutualisé, vous pouvez avoir un compte VoIP (SIP) cequevousvoulez@votredomaine chez Ovh. Ovh peut vous accrocher un 09ABXXXXX sur votre compte SIP et donc vous allez pouvoir réceptionner les appels chez vous. Si vous avez déjà un téléphone SIP, il suffit de le configurer avec le login/passwd de votre compte SIP (dans le manager) puis nous demander un numéro de téléphone pour ré dirigé les appels chez vous. Le répondeur, le fax et l'écho arriver la semaine prochaine.

Le service téléphonique est gratuit et compris dans le prix de l'hébergement. Plus tard nous proposerons des forfaits téléphoniques avec le téléphone VoIP et de numéros du pays que vous voulez.

jeudi 17 janvier 2008

La veille active avec Alertes Google

Si vous êtes un fanatique de l'information ou si vous gérez une entreprise, vous souhaitez sans doute être rapidement informé des nouveautés de votre secteur : suivre l'évolution d'une affaire, obtenir des informations à jour sur un concurrent ou un secteur d'activités, suivre les avancées techniques dans un domaine particulier, suivre l'actualité d'une personnalité ou d'une société...

Proposées gratuitement en version bêta, les Alertes Google sont des courriers électroniques qui vous sont envoyés automatiquement lorsque de nouveaux résultats correspondent aux termes de recherche que vous avez définis sur quatre types de contenus : Actualités, Web, Actualités et Web et Groupes.

Pour pouvoir en bénéficier, rendez-vous sur la page d'accueil Alertes Web Google. Sur cette page, entrez le sujet qui vous intéresse, le type de résultats que vous souhaitez obtenir (Actualités, Web, Actualités et Web ou Groupes), la fréquence à laquelle Google doit effectuer ses recherches ainsi que votre adresse e-mail. Ensuite, cliquez sur "Créer l'alerte". Google vous enverra une confirmation par courrier électronique. Dès vous aurez cliqué sur le lien figurant dans le courrier de confirmation, votre compte sera définitivement activé.

Vous trouverez une FAQ très complète sur ce sujet sur cette page

jeudi 10 janvier 2008

Gandi se lance dans l'hébergement

Pour pour 6,00 € HT par mois, Gandi Hébergement propose, basé sur la technologie Xen, un hébergement dans la distribution Linux de votre choix. Vous êtes libre d'installer absolument tous les outils souhaités sur votre serveur dans la configuration qui vous plaira.

Le principe est simple : les machines sont divisée en 64 parts. 2 parts étant dédiées à la gestion de la machine, il reste donc 62 parts utilisables sur la machine, en vous assurant au minimum, les paramètres suivants pour chaque part :

  • Processeur : 1/64ème d'un quadri Dual Core AMD
  • Mémoire : 256 Mo garantis + 512 Mo de Swap
  • Type de disque : RAID6
  • Bande passante : 1/64ème des capacités (soit env. 500Go de transfert mensuel)
  • Trafic inclus : illimité
  • Disque dur : 5 Go
  • Adresse IP : incluse

A propos des parts, Gandi peut vous guider grâce à des exemples d'utilisation de leurs serveurs avec 1 à 32 parts.

Voici les avantages de ce système selon Gandi :

  • Votre serveur est monitoré 24/7 au sein de notre réseau. En cas de problème sur votre machine, nous migrerons automatiquement votre serveur sur une autre machine, ce sans aucun effort de votre part. Vous ne vous occupez que de la gestion de vos services.
  • Votre serveur est flexible : si vous souhaitez plus ou moins de puissance, vous ne subirez aucune interruption de service due à un changement de machine. Les possibilités d'évolution sont totales : augmentez, diminuez vos besoins autant qu'il vous plaira !
  • Le choix de la technologie Xen et ses nombreux avantages technologiques vous permet de choisir le système d'exploitation de votre choix dans la liste des systèmes disponibles.
  • L'ensemble des communautés Gandi vous permet de trouver rapidement une réponse aux questions que vous vous posez sur l'installation et le paramétrage de votre serveur.
  • Notre système Gandi AI permet la prise en charge de toute l'installation technique de votre serveur. Vous êtes bien sûr libre de ne pas utiliser ce système et d'installer puis paramétrer vous même votre serveur.

mercredi 5 décembre 2007

Google Preview montre un aperçu des sites

Suite à mon billet d'hier parlant de la prévisualisation grâce à Snap Shot, voici une autre façon de prévisualier les sites affichés par Google si vous utilisez Firefox.

Google Preview est une extension qui permet de visualiser les sites affichés par Google, dans sa page de résultats, sous forme de miniatures accolées au résultat. Seuls certains sites bénéficient cependant de cette fonction. En effet, pour que le site apparaisse, il doit être enregistré dans l'annuaire de DMOZ.

Si vous en voulez plus, vous pouvez également installer Link Preview qui affiche une image miniature de la cible lorsque le pointeur de la souris survole un lien externe.

mardi 4 décembre 2007

Snap Shots montre un aperçu des sites

Lorsque vous effectuez une recherche dans Google, vous avez différents éléments exploitables qui vous permettent d'imaginer si la réponse correspond à ce que vous cherchez : le titre de la page, un court résumé (où le mot clé est mis en évidence et l'URL de la page. Snap Shots facilite encore les choses en vous montrant un aperçu du site dès que vous pointez la flèche de votre souris sur le lien. Vous pouvez donc plus facilement déterminer si le site vous intéresse ou non.

Snap Shots s'installe comme une extension à ajouter à votre navigateur : (Firefox : 1.5 - 2.0.0, Internet Explorer : 6 - 7, Safari : 2.0.1 et plus récent...). Dès lors, plus besoin d'ouvrir les pages Web les unes après les autres : sans quitter Google, vous pouvez voir un aperçu du site.

vendredi 9 novembre 2007

Recherche d'images dans Google ou Flickr

Lorsque vous souhaitez trouver une photo ou une illustration, vous devez spontanément vous tourner vers Google Images ou Flickr en effectuant la recherche dans votre langue maternelle.

De ce fait, vous laissez de côté tout le pan du Web qui n'est pas francophone.

PanImages propose de vous aider en effectuant ses recherches simultanément sur Google et sur le site de photos Flickr.com. A cette fin, l'écran est divisé en deux colonnes avec Flickr à gauche et Google à droite. Libre à vous de sélectionner l'un ou l'autre selon vos habitudes et affinités. Le site va même plus loin en vous aidant à trouver les images en traduisant votre requête dans près de 100 langues.

Et là, on se rend compte de l'efficacité du système. Par exemple, si vous recherchez directement la photo du mot "argent" sur Google.be nous obtenons 3.660.000 résultats. PanImages, grâce à sa traduction, propose différent sens au mot et, sur le mot "money" parvient à trouver 26 900 000 résultats de plus. Rien que pour l'anglais et sans avoir testé les autres langues disponibles.

Le système de traduction reconnaît automatiquement la langue dans laquelle vous effetuez votre rechecher. Dans le cac contraire, il vous en demande la confirmation.

Lorsque le site ne trouve pas de traduction du mot que vous proposez, vous pouvez contribuer à l'enrichissement du site en traduisant vous-même le terme recherché dans une des langues véhiculaires du site.

jeudi 11 octobre 2007

Yahoo! plus performant que Google ?

Une étude menée en septembre par Complete a comparé 3 moteurs de recherche : Google, Yhaoo! et MSN. Ils souhaitaient connaître le pourcentage de recherche ayant entraîné un clic. Espérant ainsi voir quel était le plus pertinant des 3.

Première constatation, Google reste, même aux Etats-Unis, le champion incontesté des recherches, avec 67% des recherches effectuées.

Quant aux résultats de cette analyse, voici le graphique qui apporte les résultats bruts :

Faut-il, dès lors, en conclure que Yahho! est meilleur que ses concurrents ? Peut-être, mais rien n'est moins sûr puisque :

  • Même si Google n'entraîne "que" 64 % de clics, il le fait sur 67% de toutes les recherches (soit 42,88 % de pertinence) ... Ce qui représente nettement plus de clics que 75 M % de 20% (15% de pertinence)
  • Il n'est pas rare, grâce au principe de mise en évidence des mots clés dans la page de recherche que la réponse soit trouvée avant même d'avoir cliqué.

lundi 8 octobre 2007

Des réponses à vos pourquoi

Classé en 10 grands thèmes (Physique & Chimie, Histoire & Géographie, Nature & Biologie, Astronomie & Géologie, Français & Vocabulaire, Expressions & Dictons, Faune & Animaux, Société & Vie quotidienne, Corps humain & Anatomie, Divers & Inclassables et un bêtisier), le site pourquois.com (avec un s à pourquoi...) repose sur le principe de la collaboration entre les internautes.

Si une question commençant par "pourquoi" vous taraude, il suffit de se rendre sur le site et de compléter un formulaire destiné à y laisser votre interrogation. Après quelques jours de patience, les réponses soumises devraient vous permettre d'y voir plus clair.

lundi 1 octobre 2007

Blackle économise l'énergie durant une recherche

Blackle et sa version francophone ont été créés par Heap Media pour permettre d'économiser de l'énergie, lorsque vous effectuez une recherche, en se basant sur les recherches personnalisées de Google.

Pour permettre cette économie, Blackle utilise un affichage noir. En effet, un écran consomme plus d'énergie pour afficher un écran blanc ou clair qu'un écran noir ou sombre. Ce gain d'énergie pourrait aller jusqu'à faire économiser 750 Mégawatt/heure par an. Reste bien sûr à mesurer l'impact de la difficulté de lecture de ces fameuses pages sombres.

jeudi 20 septembre 2007

Recherche dans les forums et fils de discusssions

En général, lorsqu'on effectue une recherche, on souhaite obtenir une réponse qui soit claire, fiable, ferme et définitive. Mais, parfois, il peut s'avérer utile de puiser ses informations dans des forums. En effet, le suivi de la discussion peut parfois faire germer une solution à VOTRE problème.

Omgili est un moteur de recherche qui s'est spécialisé dans l'indexation de ce type de contenu le contenus. Omgili est un crawler qui balaye des millions de discussions en ligne dans le monde entier dans plus de 100.000 conseils, forum et d'autres ressources basées par discussion. Il analyse, différencie et utilise des contenus tels que le sujet, le titre, les réponses et la date de discussion.

Interroger ce type de source est la meilleure manière de savoir ce que les gens disent au sujet de tout et de n'importe quoi. Vous trouverez ainsi une "l'information subjective". Par opposition aux moteurs de recherche traditionnels, qui recherchent des sites et des pages, Omgili trouve des avis de consommateurs, des discussions, des expériences personnelles, des réponses et des solutions. La plupart des questions posées dans les forums ont déjà trouvé une réponse. La plupart des problèmes techniques ont été résolus. La plupart des expériences ont été déjà décrites.

Vous serez accueillis par une page d'accueil en anglais, mais rien ne vous interdit d'y faire une requête en français... et d'obtenir d'excellente réponses. Je regrette simplement qu'à l'instar de Google, on ne puisse pas choisir la langue dans laquelle les mots clés doivent être interprétés.

Et si vous êtes Webmaster, vous pourrez communiquer l'adresse de votre forum ou intégrer la recherche d'Omgili dans votre forum

vendredi 14 septembre 2007

Msdewey : moteur de recherche convivial

Commençons par vous le dire tout de duite : ce moteur de recherche n'a ni la rapidité, ni l'efficacité des ténors comme Google.

Ce qui le différencie, c'est son originalité. Au lieu d'une page blanche et d'un logo, vous arrivez sur une page toute noire. Le temps de charger une animation en Flash (j'en vois déjà qui lève le sourcil), vous faites la connaissance avec une agréable jeune fille qui est sensée vous guider dans vos recherches. A défaut de pouvoir vous aider, elle s'amuse à commenter vos requêtes. Les anglophones y trouveront leur bonheur... Les autres attendront que les développeurs traduisent le produit... Ce qui, par contre, semble le plus déroutant, ce sont les résultats proposés lorsque la recherche semble difficile... Ils n'ont rien à voir avec la demande et semblent tout droit sortis d'une liste de membres payants leurs pubs sur le serveur... A vérifier.

Autre fait amusant, certaines recherches influencent le dialogue et le déroulement de l'action...

Le nom de ce service semble venir de Melvil Dewey qui était un bibliothécaire américain et a inventé un système de classification des livres toujours utilisé.

mardi 29 mai 2007

Popularité des mots clés

Certaines recherches ont vraiment la cote sur Internet... Leur indice de popularité ne cesse alors de croitre.

Si vous avez envie de tester la popularité de certaines d'entre elles, vous pouvez vous rendre sur Google Trends, une partie anglophone du site de Google qui permet d'en connaître les fréquences de recherche depuis 2004.

Si certains pics correspondent à des événements d'actualité, le site les signale grâce à des lettres et renvoie vers des sites d'information traitant de ce sujet

samedi 26 mai 2007

Fin des made for adsenses ?

Vous est-il déjà arrivé d'effectuer une recherche et de tomber sur une page sans aucun rapport avec votre recherche, mais truffée de lien commerciaux de Google ? Alors vous avez été victime d'un site MFA (Made for Adsense).

Voici une partie de la définition qu'en donne Wikipedia :
AdSense est un système de messages publicitaires ciblés sous forme de liens textuels, et, depuis peu, sous forme d'images, ou vidéos également employé par le moteur de recherche Google et par son service de webmail, Gmail.
Lors d'une recherche d'un site Web sur le moteur de Google, les pages des résultats comportent des messages publicitaires sous le terme "liens sponsorisés" en fonction des mots-clés tapés.

D'après le site Gourou du Net, Google souhaiterait mettre fin à ces sites sans contenu intéressant et simplement optimisés sur un ou plusieurs mots clés. Il va sans dire que cette mesure n'est pas populaire auprès des gestionnaires de site MFA, mais la pression exercée par les véritables annonceurs aura sans doute pour effet de provoquer une bonne purge et une modification des conditions d'accès au service !

mercredi 16 mai 2007

Les plus de Google

Google, en plus d'être la référence mondiale en matière de recherche sur le Web, possède des fonctions qui ont fait son succès. Voici quelques utilitaires accessibles depuis le moteur de recherche qui pourront vous être utiles.

A la une
Selon le sujet votre recherche, vous verrez parfois apparaître le dessin d'un journal devant les résultats de la recherche. Ce lien permet d’afficher des informations internationales en relation avec l’actualité du moment.

Conversion de devise
Vous pouvez obtenir, à titre indicatif, le change de différentes monnaies en indiquant ce que vous souhaitez comme conversion.

Calculatrice
Vous devez effectuer un calcul et ne trouvez plus votre calculatrice ? Utilisez Google ! Il suffit d'entrer la formule dans la zone de requête pour voir immédiatement apparaître le résultat.

Traduction de pages Web
Il suffit de cliquer sur le lien "Traduire cette page" pour obtenir la version française d'une page étrangère.

Pages en cache
Vous avez trouvé une page qui contient ce que vous cherchez, mais cette dernière a malheureusement été supprimée par le gestionnaire du site. Cliquez sur "En cache" pour voir la copie stockée dans une mémoire cache de Google. Elle sera affichée dans l'état où elle se trouvait lors de son indexation la plus récente.

Pages similaires
Lorsque vous cliquez sur le lien "Pages similaires", Google recherche sur le Web les pages dont le contenu est très proche ou propose un complément d'informations.

Définitions
Pour obtenir la définition d'un mot ou d'une expression, il vous suffit d'entrer "défine", suivi d'un espace et des mots concernés.

vendredi 27 avril 2007

Recherche d'emploi chez Google

Avant tout, je voudrais préciser que Easy-Concept ne travaille pas pour Google, et qu'il est donc inutile de postuler sur ce blog. Comme le dit Ludy dans son commentaire, vous devez envoyer un mail avec votre CV à jobs@google.com en précisant dans l'objet qu'il s'agit du futur centre de recherche de Google en Belgique.

Google est une société tentaculaire qui ne cesse de proposer de nouveaux produits et d'étendre son influence. Il va à présent investir 250 millions d'euros pour créer , en 2008, un centre européen de traitement des données informatiques à Baudour, près de Mons, en Belgique.

Ce nouveau centre emploiera 120 personnes, et devrait permettre des recherches plus rapides aux utilisateurs de Google en Belgique et dans le reste de l'Europe. Ces 120 emplois sont affectés :

  • au management général,
  • à la gestion des données,
  • à l'entretien et la sécurité des équipements.

Google, créé en 1998 à Stanford, en Californie, compte plus de 10000 salariés (ce nombre varie fortement selon les sources...). Si vous voulez être de ceux-là... postulez! Les premières offres d'emploi seront disponibles sur le site de Google dans les prochains jours. Rendez-vous sur le site officiel de Google, à la page réservée à cet effet :
http://www.google.com/support/jobs/bin/static.py?page=about.html&about=locations

Google, c'est...

  • Plus de 8 milliards de pages explorées
  • Plus de 1 milliard d'images
  • Plus de 1 milliard de messages Usenet
  • Plus de 100 langues dans lesquelles l'interface de Google a été traduite
  • 35 langues dans lesquelles Google offre des résultats
  • Plus de 100 domaines

vendredi 13 avril 2007

blogsearch.google.com à la conquête des blogs

Les études comparatives se suivent et, dans le domaine des moteurs de recherche, continuent singulièrement à produire les mêmes résultats. Hitwise a publié une étude sur la progression d'utilisation du moteur de recherche de blog de Google.

Pour ce faire, la société a comparé Google à ses principaux concurrents dans le domaine : Technorati et Sphere. Et devinez un peu les résultats ? Pour la première fois, Google Blogsearch vient de dépasser ses concurrents.

Qui a parlé d'hégémonie ?

jeudi 29 mars 2007

Utilisez autre chose que Google

C'est en tout cas ce qu'affirme une campagne de publicité qui, ces derniers jours, fleurit sur les murs du métro londonien. Savez-vous que plus de 75 % des personnes en Grande-Bretagne utilisent un seul moteur de recherche pour chercher de l'information ? Le même moteur de recherche. Le plus grand moteur de recherche. Le plus populaire moteur de recherche. Cette phrase qui parle de Google (quelqu'un n'avait-il pas compris ?) on la trouve sur le site Information - Revolution.

Son but ? Pousser les internautes à utiliser des moteurs de recherche alternatifs. Elle est financée par le moteur de recherche Ask.com et est destinée prendre des parts de marché à Google. Leur argument est que l'hégémonie d'un moteur de recherche peut devenir dangereux.

Sur le site, on trouve une zone de recherche qui permet d'effectuer une recherche sur les quatre principaux moteurs de recherche du Web, à savoir Ask, Google, MSN et Yahoo! afin de pouvoir comparer la validité des résultats renvoyés par ceux-ci.

mardi 23 janvier 2007

Girafa Toolbar : aperçu graphique des recherches

Ils sont nombreux les moteurs de recherche qui proposent leur propre barre d'outils (toolbar, en anglais). Ces barres intègrent les fonctions usuelles des moteurs directement dans votre navigateur. Certains sites y consacrent une page entière

L'originalité de Girafa, c'est qu'elle installe une barre d'outils latérale à l'intérieur de l'interface d'Internet Explorer qui permet de visualiser graphiquement les sites Web proposés dans la page de résultats d'un moteur de recherche (un peu à la manière du moteur de recherche AOL). Des petites vignettes affichent en effet un aperçu des sites trouvés par la recherche dans cette barre latérale. Un simple clic ouvre la page correspondante, comme dans une recherche classique.

Ces onglets latéraux permettent d'accéder rapidement :

  • aux sites préférés (My Homepage Collection),
  • aux sites classés par catégories (Visual Index)
  • aux résultats de recherches sauvegardés (My Saved Searches).

samedi 25 novembre 2006

Google écrase ses concurrents

Très étonné de la différence énorme de visiteurs venus par le biais de Google, dont je parlais dans l'analyse de nos statistiques, j'ai voulu pousser un peu plus loin afin de voir si cette tendance était générale ou si seul notre blog était en cause.

Et la réponse est évidente ! En consultant le site de Secrets2Moteurs, qui propose le baromètre du référencement et des moteurs de recherche, en se basant sur les statistiques fournies par Xiti et l'analyse de 1ère Position, j'ai pu voir l'écrasante supériorité de Google (87,33 %) sur ses "concurrents". Je mets ce terme entre guillemets, car on finit par se demander si ce terme leur convient encore !

Cela suffit à comprendre pourquoi, lorsqu'on parle de moteur de recherche, les internautes pensent immédiatement à Google... Le monopole qu'on reproche à Microsoft se reproduit-il avec lui ? En tout cas, le taux d'utilisation de Yahoo!, quant à lui, est de plus en plus critique :

lundi 11 septembre 2006

Yahoo!Slurp, le robot de Yahoo!

Je vous parlais samedi de Google Bot, le robot de Google. Voici à présent la présentation de son principal concurrent : Yahoo.

Dans les faits, Yahoo!Slurp n'est pas le seul robot. En effet depuis les nombreux rachats effectués par Yahoo! depuis 2003, le célèbre annuaire possède plusieurs robots dédiés (YahooFeedSeeker, Yahoo-MMCrawler, Yahoo-VerticalCrawler, FAST-WEBCrawler...). Comme son concurrent, il supporte les standards traditionnels comme :

  • La balise META robots qui permet de définir des règles à destination des robots dont voici la syntaxe complète
  • Le fichier robots.txt qui va donner des indications au spider du moteur sur ce qu'il peut faire ou non sur votre site et dont voici la syntaxe.

Et, à l'instar de Google qui propose de lui communiquer le plan de votre site par le biais d'un fichier XML (Google Sitemaps), Yahoo! dispose aussi d'un outil d'analyse pour votre site qui permet :

  • d'explorer toutes les pages Web indexées par Yahoo! Search
  • de consulter les pages les plus demandées de n'importe quel site
  • d'explorer en profondeur l’intégralité d’un site
  • de trouver les pages qui renvoient à ce site ou à n'importe quelle page.

samedi 9 septembre 2006

Passage de Google Bot sur votre site

Google Bot est le crawler de Google développé pour analyser le contenu des pages Web, les classer et suivre vos liens afin d'indexer un maximum de nouvelles pages dans son index. Il est donc intéressant de connaître la date de son dernier passage afin de voir si l'indexation de votre site est récente et à quelle fréquence elle se produit.

Il existe 2 méthodes assez simples pour le savoir.

Les pages en cache

En effectuant une recherche sur un thème permettant d'afficher votre site dans la page de résultat, vous voyez 2 liens à côté de l'URL. "En cache" et "Pages similaires".
Un clic sur le premier lien vous explique à quoi sert cette option :
La version « En cache » proposée par Google correspond à la page telle qu’elle se présentait lors de la dernière consultation effectuée par Google. Il se peut que la page ait été modifiée depuis cette date. Cette page mise en cache peut renvoyer à des images qui ne sont plus disponibles.

Et, juste au-dessus de cette inscription, on peut lire :
Voici la version Google de la page mise en cache de http://www.easy-concept.com/ extraite le 6 sep 2006 04:23:41 GMT.

Autrement dit, la date du dernier passage.

La page de Google pour les webmasters

Je le disais dans mon billet du 31 août, le Google Webmaster Tools est une page destinée à offrir des outils pour permettre une bonne indexation de son site. Vous pouvez y accédez :

Depuis cette page, voici la procédure permettant (entre beaucoup d'autres choses très intéressantes) de connaître la date du passage de Google Bot :

  • Cliquez sur le lien "Outils pour les webmasters (notamment Google Sitemaps)"
  • Indiquez votre URL dans la barre de recherche "Ajouter un site" et cliquez sur OK. Vous verrez alors un message confirmant le bon déroulement de l'opération "Votre site a été ajouté à votre compte. Confirmez que vous êtes le propriétaire de ce site pour afficher des statistiques le concernant ainsi que les éventuelles erreurs rencontrées."
  • Lisez la phrase figurant dans le résumé : Le robot Googlebot est parvenu à accéder pour la dernière fois à votre page d'accueil le 6 sept. 2006

vendredi 8 septembre 2006

Pages similaires dans Google

Lorsque vous effectuez une recherche dans Google et que vous trouvez un site intéressant, vous avez la possibilté de demander au moteur de recherche d'afficher les pages qu'il estime similaires à celle que vous venez de visiter. Et bien souvent, la recherche est loin d'être intéressante.

Par exemple, lorsqu'on effectue une recherche sur les termes "creation site Internet Belgique" dans Google Belgique, on trouve notre société en troisième position... Et si l'on clique sur le lien "Pages similaires", on se rend compte que les sites proposés font tous partie du même domaine.

Il semble pourtant que les choses sont en train de changer et que Google tente de perfectionner le système.

Ainsi, si on accède au datacenter et que l'on effectue la même recherche, l'affichage des pages similaires est quant à lui est modifié...

En y regardant de plus près, il est possible de voir :

  • que beaucoup des sites proposés font partie des liens inscrits sur les pages de www.easy-concept.com
  • que certaines sont bien des sites proposant le même type de services

Il reste néanmoins que certains liens semblent particulièrement farfelus... Ainsi, quel est le rapport entre notre activité (et notre présentation) et celle de ma Médiathèque de Belgique ? Mystère

jeudi 31 août 2006

Google Sitemaps devient "Google Webmaster Tools"

Cela faisait quelques temps que Google avait lancé un service nommé "Google Sitemaps" qui permettait de proposer un plan de votre site au format XML. Grâce à ce dernier, le robot de Google pouvait ainsi trouver toutes vos pages et, par conséquent, mieux indexer votre site. L'outil a mûri et vient d'être rebaptisé "Google Webmaster tools".

Pour aiser les webmaster à utiliser ce système, Google vient de mettre une page spécifique à leur disposition. A ce jour, on y a accès à :

  • Un outil permettant de savoir si son site est bien indexé par Google.
  • SiteMaps, avec statistiques, diagnostic et gestion
  • Comment soumettre votre contenu à Google.
  • Le Webmaster Central Blog, blog officiel de Google.
  • Le forum de Google
  • Une FAQ, avec les questions et réponses les plus courantes.

A vos marque-pages et autres tags !

lundi 21 août 2006

Yahoo! Search Builder

Vous avez débuté avec un petit site. Quelques pages en HTML qui vous ont demandé beaucoup de lecture et de travail. Et puis, l'assurance et les connaissances en HTML vous ont permis d'en augmenter la quantité. Aujourd'hui, vous êtes à la tête d'un gros site et, malgré tout le soin apporté à l'ergonimie, vous vous rendez compte qu'il n'est pas toujours facile de trouver l'information immédiatement. Une solution : ajouter un moteur de recherche interne à votre site.

Deux solutions s'offrent à vous. Ou bien vous développez vous-même un moteur de recherche interne, ce qui demande de grosses connaissances et pas mal de temps de développement, ou bien vous utilisez un moteur de recherche prêt à l'emploi.

Jusqu'il y a peu, il était possible d'utiliser le service de Google a cette fin. Il est à présent aussi possible d'utiliser le même service, mais cette fois utilisant le moteur de recherche de Yahoo! : Search Builder

Ce système permet de créer un moteur de recherche généraliste ou thématique à son goût, soit en recherchant à l'intérieur d'un lot de sites pré-sélectionnés, soit en choisissant une thématique définie au préalable par la saisie d'un certain nombre de mots clés. Il est également possible d'effectuer des recherches sur l'actualité ou sur un site donné. Vous pourrez choisir le look de votre boîte de recherche ainsi que celui de la page de résultats. Une interface d'administration vous permettra enfin d'obtenir des informations sur le trafic généré, les mots clés le plus souvent saisis...

mercredi 26 juillet 2006

Trouvez VRAIMENT tout dans Google

Bien sûr, ces techniques n'ont rien de nouveau, mais il certainement utile de les remettre en mémoire pour permettre d'affiner sa recherche et de trouver ce que l'on cherche au fin fond des milliards de pages indéxées par Google.

Voici donc une liste d'opérateurs à ajouter à votre recherche dans Google qui vous permettront de cibler plus précisément ce que vous cherchez.

allinanchor: motclé1 motclé2
Affiche les pages dans lesquelles le ou les mots clés figurent dans les liens de la page.

allintext: motclé1 motclé2
Affiche les pages dans lesquelles le ou les mots clés figurent dans le corps HTML de la page.

allintitle: motclé1 motclé2
Affiche les pages dans lesquelles le ou les mots clés figurent dans le titre (balise <TITLE>) de la page.

allinurl: motclé1 motclé2
Affiche les pages dans lesquelles le ou les mots clés figurent dans l'URL de la page.

cache:URL
Affiche la page spécifiée par l'URL se trouvant en cache de Google.

define:motclé
Affiche les pages donnant la définition du mot clé spécifié.

filetype:type
Ne présente que des pages du type spécifié. Par exemple, typepdf ne présente que des pages au format PDF.

info:URL
Affiche les informations que Google possède au sujet de la page indiquée.

link:URL
Recherche les pages contenant un lien pointant vers l'adresse indiquée.

motclé1 OR motclé2
Affiche les pages contenant au moins un des mots spécifiés.

motclé1 -motclé2
Affiche les pages contenant les motclé1 mais ne contenant pas les motclé2.

related:URL
Recherche des pages similaires à celle indiquée après les 2 points.

-site:URL
Ne prend aucun résultat de ce site

site:URL
Précise l'URL sur lequel la recherche doit s'effectuer uniquement. Par exemple: portfolio site:www.easy-concept.com affiche toutes les pages de notre site contenant le mot "portfolio"

lundi 24 juillet 2006

Google accessible search

Google souhaite vraiment rester LE moteur de recherche incontournable. C'est pour cette raison que la société expérimente un moteur destiné aux déficients visuels dans le cadre de Google labs.

Même si la base du moteur est la même que Google.com, l'outil a été spécialement conçu pour repérer sur le Web les pages qui seront plus facilement utilisables par les utilisateurs aveugles et par les déficients visuels et ce dans le but de permettre à un logiciel 'text to speech' de lire le texte.

Ce nouveau moteur de recherche analyse la lisibilité de la page en fonction de l'équilibre entre son contenu graphique et son contenu textuel, un site contenant trop d'informations éparpillées étant difficile à consulter pour une personne mal voyante.

Nous avons ainsi testé le moteur pour plusieurs recherches et avons pu remarquer quelques différences de résultats. Par exemple, une recherche sur les mots "Création site Internet Belgique" nous place en première réponse dans Google.be alors que nous arrivons en sixième position dans Accessible Search.

samedi 17 juin 2006

Yahoo! Questions/Réponses

Nous sommes nombreux à nous poser des questions... Nous utilisons souvent, pour trouver des réponses, l'un ou l'autre moteur de recherche. Mais il faut bien avouer que, dans certains cas, les millions de réponses proposées ne permettent pas toujours de trouver efficacement une réponse satisfaisante.

Mis en ligne il y a peu, Yahoo propose une autre solution : Yahoo! Questions/Réponses.

Le principe de ce service, basé sur la recherche humaine et proche du principe du forum, est assez simple. Pour commencer, il faut passer par l'habituelle étape de l'inscription

  • Un utilisateur pose sa question en langage naturel, c'est à dire de la même manière qu'il la poserait en parlant.
  • Tous les internautes visiteurs du site ont la possibilité d'y répondre.
  • Au bout de 7 jours, le sujet est clos. La personne qui a posé la question peut alors soit désigner lui-même la réponse qu'il estime être la meilleure, soit laisser les internautes décider.

Contrairement à d'autres services basés sur le même principe ce service de Yahoo! est totalement gratuit !

vendredi 16 juin 2006

Un meta-moteur respectueux de la vie privée

Ixquick, basé aux Pays-Bas, est un meta-moteur de recherche en ligne. Autrement dit, un moteur de recherche sur Internet qui interroge la base de mots-clés d'autres moteurs et synthétise les réponses. Dans le cas d'Ixquick, il envoie votre requête à 12 moteurs de recherche : All the Web, Altavista, EntireWeb, Excite, Francite, Go, Google, Mirago, MSN, Open Directory, Overture, Voila et Yahoo

Jusque là, rien de bien original puisque ce principe existe en ligne ou en local depuis longtemps.

Ce méta-moteur offre actuellement les possibilités de recherche suivantes :

  • Web
  • Annuaire téléphonique international (recherche par nom, ville et pays)
  • Le plus bas prix (Possibilité commerciale de rechercher les prix des annonceurs en ordinateurs, maison et jardin, jeux vidéo, électronique grand public, photographie)
  • Images (même principe que les autres moteurs offrant ces possibilités)

En ce qui concerne la pertinence des informations de recherche, Ixquick utilise un système d'étoile. Chaque site se voit attribuer une étoile à chaque fois qu'il figure parmi les dix meilleures réponses d'un des moteurs interrogés. Ainsi, la présence de cinq étoiles à côté d'un résultat indique que cinq moteurs de recherche l'ont confirmé. Cette technique est, d'après Ixquick, très significatif car chaque moteur de recherche fait appel à une démarche différente pour aboutir à ses résultats et leurs méthodes respectives peuvent s'avérer très efficaces dans certains cas et très imparfaites dans d'autres. Un résultat assorti de nombreuses étoiles a donc été sélectionné par des démarches différentes et constitue dès lors le choix consensuel d'autant de moteurs de recherche.

Par contre, dans un communiqué de presse du 13 juin, le site annonce qu'il n'enregistre plus les données personnelles. En général les moteurs de recherche conservent ces données pour une longue période, étant donné l’intérêt qu'elles représentent pour les entreprises et les autorités. Beaucoup de moteurs de recherche utilisent ces données sans restrictions à des fins commerciales. Avec ce geste, Ixquick fera sans doute des économies de stockage tout en s'assurant la diffusion d'une certaine image de marque. Reste à voir si les utilisateurs seront sensibles à cette idée et changeront leurs habitudes de recherche...

mardi 13 juin 2006

Accès impossible à certains sites

Le serveur a connu, aujourd'hui après 11 heures, un problème sur le transformateur n°3 qui s'est mis en défaut pour une raison inconnue. Ce transformateur alimente 3 gros onduleurs des salles 4 et 3.

Le transformateur n°2 n'a pas pris le relais du transformateur n°3. Dans la configuration normale c'est le transformateur n°3 qui est le transformateur de secours de n°1 et n°2.

Les onduleurs ont tenu 15-30 minutes à la suite de quoi le courant a coupé, d'abord sur les salles 4, puis la panne a touché les hébergements mutualisés à cause des pannes de certains filers vers 11h40.

Les autres parties du datacentre n'ont pas été touchées par le problème puisque le transformateur n°1 continue à fonctionner avec ses 4 onduleurs.

Le transformateur n°3 a été réarmé vers 11h50 (une procédure de sécurité avec les clés EDF entre la basse tension 400V et la moyenne tension 20'000V). Ça a pris beaucoup de temps à cause d'une clé qui ne voulait pas sortir. Sans cette clé... impossible de réarmer 20'000V. Le problème ne résidait pas pas dans la procédure mais dans le fait que la clé s'était collée à la serrure.

Depuis 12h35, tout est à nouveau alimenté. L'hébergeur finit la remise en route des serveurs. La panne électrique a duré environ 25 minutes entre le moment où les premiers onduleurs ont été coupés et la remise du courant 20'000V.

lundi 29 mai 2006

Modification du système d'E-Mail

Le week-end passé, un système de file d'attente propre pour le traitement de vos E-Mails sur l'ensemble de serveurs qui réceptionnent vos E-Mails a été mis en place. En effet, le système de file d'attente de qmail ou postfix n'était pas assez performant pour les traiter vos emails avec de l'anti-spam et l'anti-virus, sans créer des retards dans la réception.

Aujourd'hui, le traitement est devenu extrêmement rapide et on n'enregistre plus de retard.

Au passage, le système d'anti-spam a été amélioré. Environ 55% des E-Mails reçus sur le serveur sont du spam, 10% sont des PROBABLY-SPAM et seulement le reste, soit moins de 40%, sont des vrais E-Mails qui peuvent, malgré tout, eux aussi être encore du spam. Dans les 55% de spams, le taux d'erreur est infine. Par contre, comme l'intitulé le dit bien, il n'y a a aucune sûreté dans les PROBABLY-SPAM. N'effacez donc pas automatiquement les emails avec ce type de filtre.

Une chose intéressante: les spammeurs envoient le spam de manière régulière jour et nuit, à partir des miliers d'ip dans le monde (les connexions adsl qui changent les ip toutes les heures). Mais parfois, il y a des bugs et d'un coup énormément d'ip se connectent au serveur à un seul instant. Souvent, cela arrive à 11h30 et la conséquence est, comme en cas d'une attaque DoS, que les serveurs n'arrivent pas tout traiter simultanément.

Concernant les chiffres, OVH qui gère vos mails reçoit et traite entre 4 000 000 et 5 000 000 d'E-Mails par jour et vous faites environ 500 connexions pop3/imap par seconde pour les récupérer.