eTIC référencement

Déjà signataires de la charte eTIC portant sur une bonne communication entre les fournisseurs et leurs clients, plusieurs sociétés spécialisées, dont Easy-Concept, ont souhaité s'engager plus loin en matière de bonnes pratiques professionnelles.

Nous avons participé à quelques réunions avec les grandes pointures du référencement. De ces réunions est né un engagement déontologique complémentaire portant sur les missions de référencement. Les sociétés qui effectuent du référencement ou de l'optimisation de site peuvent y souscrire.

Il a ainsi été convenu que, sous le plan déontologique, le fournisseur s'interdise:

  1. d'employer des pratiques portant atteinte aux droits de la personne ou de la propriété intellectuelle, ou nuisant au référencement de concurrents;
  2. de promettre (garantir) des résultats de positionnement limités à une requête et un moteur, et plus généralement de promettre des résultats qui ne pourront être tenus ou vérifiés par le client. Il s'engagera à mettre en œuvre une obligation de moyens;
  3. tout écart par rapport aux conditions générales d'utilisation des moteurs de recherche ciblés. Il s'interdira entre autres d'effectuer des soumissions automatiques de pages ainsi que toutes les pratiques décrétées comme "spamdexing" par les moteurs de recherche (voir par exemple);
  4. d'afficher un contenu qui ne soit pas exactement identique pour le robot ET pour le surfeur (celui-ci ne peut être trompé sur la pertinence des résultats de recherche obtenus);
  5. de polluer indûment la base de données des moteurs (par exemple: via des pages doublons, des pages affichant un contenu différent aux surfeurs ou le redirigeant vers une autre page, des pages créées à la volée sans intelligence, etc.);
  6. d'optimiser un site sur un nom de domaine qui n'appartient pas au client (à moins que celui-ci le lui demande expressément);
  7. de mettre en place des liens vers son site depuis le site du client, de façon visible ou invisible (sauf si cela est stipulé clairement dans le contrat signé entre les deux parties);
  8. de placer de la publicité contextuelle en faisant croire que l'affichage de celle-ci est le résultat de ses prestations de référencement naturel;
  9. de ne pas céder à ses clients les droits de propriété intellectuelle relatifs aux prestations de référencement;
  10. de s'exonérer de sa responsabilité envers le client au motif d'un recours éventuel à la sous-traitance.

En voici le texte complet

Dernières réalisations

Jurisconsulte

Jurisconsulte

Bougard

Bougard

Medicis

Medicis

Alupar

Alupar

Nautica

Nautica
etic
Ogone