Skype fait de l’ombre aux opérateurs traditionnels

Lorsque Skype a vu le jour, sa fonction était de permettre à deux ordinateurs équipés du programme de téléphoner gratuitement.

Au fur et à mesure des évolutions ont été apportées au programme comme, par exemple, cette application pour smartphones (iPhone ou Android) qui autorise la communication entre ces téléphones pour des prix ridiculement bas…

Il n’a pas fallu longtemps aux utilisateurs pour se rendre compte des économies que ce type de programme permettrait de réaliser : aujourd’hui, les communications passées par Skype représentent environ 36 % du total des appels internationaux. C’est également ce pourcentage qui a été perdu par les opérateurs traditionnels par un simple jeu de vase communiquant. Si les choses continuent à évoluer de la même manière, les communications utilisant Internet pour transiter (VOIP pour voice over IP) pourraient leur coûter la bagatelle de  479 milliards de dollars en terme de chiffre d’affaires.

Pour corser le tout, Skype a été racheté en 2011 par Microsoft, qui a profité du vent en poupe pour l‘intégrer à la dernière version d’Outlook. Et il y a plein d’autres services alternatifs disponibles : Viber, Vopium, Rebtel…

Il est fort probable que la seule riposte possible des opérateurs soit de proposer, à leur tour, leur propre application de VOIP. A quel tarif ?

Laissez un commentaire :

Vous pouvez publier un commentaire.
Les trackbacks ne sont pas autorisés.